Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

140 cyclistes prennent le départ du GBC 500

Si vous pensez avoir croisé plus de cyclistes qu’à l’habitude sur les routes cette fin de semaine, vous n’avez pas rêvé. Ils ont été plus de 130 à pédaler sur les chemins du Val-Saint-François dans le cadre du Gravel Bike Challenge (GBC) 500. Le premier point de contrôle du parcours de 500 km se faisait à la Fromagerie Nouvelle France, à Racine.

Après un départ sous la pluie le samedi matin à Magog, les cyclistes ont entamé la première boucle du parcours. L’entrée sur le territoire du Pays de l’ingéniosité se faisait par la rue du Chemin de fer, à Bonsecours.

Après une droite sur le chemin de la Grande ligne, les cyclistes prenaient une première pause bien méritée à la Fromagerie Nouvelle France. « Notre peak, on l’a eu vers 10 h », relate Geneviève Doyon, responsable de la boutique sur la route 222.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Crédit : Page Facebook Fromagerie Nouvelle France

Les employées de la fromagerie ont ainsi distribué 140 collations incluant jus de pomme et morceaux de Pionnier et de Zacharie Cloutier. Il s’agissait de la première participation de la fromagerie au défi cycliste, puisque l’établissement de Racine était en plein déménagement à pareille date l’an dernier, lors de la première édition du GBC 500.

Le peloton empruntait par la suite le sentier de l’Ardoise de la piste cyclable La Cantonnière à travers Valcourt et son canton. Nous avons croisé l’équipe des Gourmands aventuriers, composée de Yan Desjardins et de Valérie Laquerre (notre photo d’en-tête), alors que le duo se trouvait sur le 5e Rang à Sainte-Anne-de-la-Rochelle.

Un aperçu des 100 premiers km du GBC 500, dont une bonne partie passait sur le territoire du Val-Saint-François. (Capture d’écran du site internet de l’épreuve)

Le couple originaire de Beloeil en était à sa première participation au GBC 500. Il avait accompli 80 km sur les 100 qu’il s’était donné comme objectif en cette première journée du défi. Un espace de camping les attendait au Domaine du lac Libby, à Saint-Étienne-de-Bolton. « C’est vraiment beau dans votre coin et c’est une très belle expérience », s’est exclamée Valérie Laquerre.

Le second point de contrôle du circuit se trouvait à être le café-bistro Les Trois Grâces à Eastman. Étaient servis à cet endroit repas (salade de riz, jambon, graines de citrouille) et dessert santé (gâteau courge-chocolat).

Le duo Les Graveleux heureux faisait d’ailleurs la pause assis dans l’herbe tout près de l’établissement.  Pendant que les deux amis en provenance de Victoriaville pédalaient durant la journée, leurs conjointes en profitaient pour faire de la randonnée pédestre et découvrir les environs.

Les deux couples avaient opté pour des options d’hébergement plus luxueuses que le jeune couple des Gourmands aventuriers. Jacques Cliche avait réservé ses nuitées via la plateforme Airbnb, tandis que Luc Fleury passait la nuit dans le VR qui servait de véhicule aux conjointes durant la journée.

Jacques Cliche et Luc Fleury prennent une pause et un repas bien mérités après avoir complété les 100 premiers kilomètres du GBC 500.

Lors de la conférence de presse entourant le lancement de l’événement, Annie Langevin, directrice générale de Tourisme Cantons-de-l’Est, reconnaissait que la région « est un merveilleux terrain de jeu pour le gravel bike, le nouveau créneau tendance en cyclisme. En mettant de l’avant un défi sportif d’endurance qui permet de découvrir à la fois des produits gourmands locaux, des routes de campagne peu fréquentées et des villages pittoresques, l’événement représente un condensé des principales caractéristiques de l’offre touristique des Cantons-de-l’Est. »

Les participants du GBC 500 ont jusqu’à ce jeudi 19 août pour compléter les 500 km de l’épreuve passant par Knowlton, Stanstead, Coaticook, Lennoxville et North Hatley.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...