Le Val-Ouest

Au gré du vent- Le courage

Comme nous sommes encore en plein été, que mon appréciation de cette saison n’a pas changé et que j’essaie tant bien que mal de gérer mon énergie, j’ai envie de vous parler d’un sujet sans aucun lien avec ce que le mois d’août pourrait m’inspirer.  J’ai envie de vous parler de courage.  Le courage d’être soi, avec ses goûts et ses désirs qui sont parfois en totale contradiction avec l’image qu’on projette ou qu’on pense qu’on devrait projeter selon son âge, son statut social ou professionnel.  Malgré la cinquantaine, je cherche encore qui je suis exactement dans certaines sphères de ma vie.  C’est sans doute un travail à long terme, mais me semble qu’on devrait avoir quelques pauses, des moments de répit.

Aujourd’hui, je vous partage en toute candeur une réflexion récente en lien avec notre rapport aux biens matériels et le courage d’accepter ses contradictions.  Il pourrait y avoir des connotations psychologiques et philosophiques rattachées à ce sujet mais je n’ai aucune prétention dans ces domaines.  Le sujet m’est apparu lors d’une période de « magasinage » d’auto.

Je ne suis pas du genre à changer d’auto aux quatre ans et je n’ai pas beaucoup de plaisir à magasiner, encore moins pour une dépense si grande.  Avec trois jeunes adultes à la maison, le stationnement a parfois l’allure d’un parc auto.  Or, le parc auto se fait vieillissant et on a décidé de le rajeunir un peu.  Première étape, la lecture du Guide de l’auto pour cibler quelques modèles et limiter le temps de magasinage.  C’est avec le Guide de l’auto et l’élimination, sans aucune hésitation, de certaines marques pourtant très adéquates, que mon questionnement a commencé.  C’est logique de rejeter d’emblée des modèles trop chers, trop petits ou trop gros, mais pourquoi éliminer des modèles… juste pour l’image que je me fais du modèle.  Et mes filles contribuent au modelage de l’image.  « Ben voyons maman, tu peux quand même pas t’acheter une Toyota Corolla!!! »  Pourquoi?  C’est une voiture fiable et économique, me semble que ça conviendrait parfaitement à mes besoins.  Pour l’image qu’on s’en fait voyons… et la Corolla, c’est totalement exclu.  À cause d’une longue histoire de famille, pas du tout rationnelle.  Quand je parle d’image, aucun lien avec le fait de vouloir bien paraître.  Je n’ai pas trop cette fierté.  C’est surtout l’image que je me fais de moi-même et que je dois probablement projeter.

Je me retrouve donc avec trois modèles à essayer, pas mal différents, mais qui m’inspirent.  Premier arrêt, le concessionnaire Volkswagen pour essayer la Golf et la GTI.  C’est clair que quand on appuie sur l’accélérateur d’une GTI, le « feeling » est bien intéressant.  « Ben voyons ma Jo, tu cherches un bolide de course ou une voiture qui convient à tes besoins? »  J’ai l’impression que les autos provoquent chez moi une montée d’hormones mâles, totalement irrationnelles et difficiles à contrôler.  Je ne sais plus ce que je cherche.  Le plaisir ou la raison?

Il n’y a eu qu’un arrêt finalement… et un long combat avec moi-même pour essayer de comprendre mon lien aux biens matériels.  Aux autos du moins.

C’est quoi le lien avec le courage?  Dans ce cas, c’est le courage d’accepter et de vivre ses contradictions, ses combats entre la raison et le désir.  Et c’est juste une auto!

Imaginez mes questionnements sur les choses importantes de la vie.  😮  Je promets que je vais aller essayer quelques modèles d’ici septembre.  Entretemps, n’hésitez pas à me partager vos trucs pour faire la paix avec vos contradictions. J’ai dû lire le Guide de l’auto quatre fois dans le dernier mois.  Tout ça pour m’épargner du temps de magasinage.  Je ne suis pourtant pas plus décidée, toujours hésitante et parfois surprise de mes choix douteux.  Je balance entre la raison et le désir.

Je vous souhaite un bon mois d’août, n’oubliez pas les Perséides.  Je vous laisse avec cette chanson de Richard Desjardins, interprétée par Dan Bigras et Jean Lapointe « …Et j’ai couché dans mon char »

Josée Fontaine xxx

 

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi
  • INTERVENANT(E) SOCIAL(E) – OMH Val-Saint-François

     INTERVENANT(E) SOCIAL(E) NATURE DE L’EMPLOI : Sous l’autorité de la direction générale, les principales attributions de l’intervenant(e) social(e) consistent à effectuer diverses interventions individuelles ou de groupe visant à soutenir les locataires dans la résolution de problèmes et dans l’amélioration de leur milieu de vie. La personne devra effectuer du dépistage, de l’accompagnement et de
    Le Val-Ouest
  • Ouvrier principal aux travaux publics – Municipalité Canton de Valcourt

    OUVRIER PRINCIPAL AUX TRAVAUX PUBLICS Poste à temps plein; entrée en poste immédiate Sous la supervision du directeur des Travaux publics du Canton de Valcourt, le ou la titulaire du poste : – réalise tout genre de travaux manuels et utilise divers équipements, outils et matériaux; – réalise des travaux d’entretien et de réparation (réseau
    Le Val-Ouest
  • Inspecteur/Inspectrice des travaux publics – Racine

    Sous la responsabilité de la directrice générale, l’inspecteur/inspectrice des travaux publics effectue les diverses tâches suivantes : Principales responsabilités (résumé) Planifier, superviser, coordonner, entretenir et réparer la voie publique, les espaces publics, trottoirs, ponts, ponceaux ou autres travaux publics en vue d’assurer le fonctionnement efficace de la Municipalité; Effectuer diverses inspections pour la Municipalité; Entretenir
    Le Val-Ouest