Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Publications de Josée Fontaine

Au gré du vent – Se « grounder » en période de grande confusion

Lecteurs, lectrices, je vous néglige.  Je me néglige également dans l’écriture.  Et pourtant, j’avais commencé cette chronique à la fin avril.  Je parlais de la douceur du mois de mai. Mai, le mois doux qui fait un trait d’union entre le printemps et l’été.  Doux en température et doux en mot.  En général, mai n’est

Voir la chronique »

Au gré du vent – En avril, découvre-toi

« En avril, ne te découvre pas d’un fil ».  Plus jeune, je n’aimais pas cette phrase.  Même que j’en avais quasi peur aux douces journées d’avril quand le soleil fond la neige et fait naître des mini ruisseaux temporaires un peu partout sur les terrains et dans les rues. Les intrépides se promenaient en T-Shirt et

Voir la chronique »

Au gré du vent – Raison contre Raison

« Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus ».  Vous avez lu ce livre de John Gray ?  Moi pas.  J’aurais dû peut-être.  J’aurais peut-être compris et accepté les différences entre les hommes et les femmes et sans doute que ça m’aurait évité bien des frustrations dans la vie. Malgré nos combats « féministes » de

Voir la chronique »

Au gré du vent – Avec le temps

« Avec le temps, avec le temps va tout s’en va » par Léo Ferré « As time goes by » par Bryan Ferry « Time after time » par Cindy Lauper et Sarah McLachlan « Le temps arrange les choses »… Des chansons et des adages en lien avec le temps, il y en a des tonnes.  Sujet inépuisable quel que soit

Voir la chronique »

Au gré du vent – Rêve ta vie 

« Je t’écris ces quelques lignes sur du papier quadrillé, ça te rappellera l’école et les années folles, moi c’est le seul papier que j’ai… ».  Vous connaissez cette chanson de Michel Rivard ?  « Le retour de Don Quichotte ». Quelle belle chanson ! Moi je vous écris directement sur un portable, dans le confort d’un petit condo du quartier

Voir la chronique »

Au gré du vent – L’amour, un processus inversé

  En octobre, je vous partageais ma croyance, et mon expérience, à l’effet que notre cerveau et notre état psychologique influencent grandement notre corps.  Aujourd’hui, une petite chronique pour vous faire part d’une réflexion qui va un peu dans un autre sens.  Ou qui démontre la fluidité et l’aspect bidirectionnel des mouvements entre le cerveau

Voir la chronique »

Au gré du vent – L’empathie

L’été verdoyant et l’automne flamboyant ont laissé place à un novembre ennuyant.  Novembre, « le mois des morts ».  Le mois mort.  Ennuyant… mais tellement reposant.  La nature tourne au gris-brun uniforme, spectacle reposant pour le cerveau. Novembre, mois de « l’intériorité ».  Le temps souvent moche et froid, l’ensoleillement limité, nous incitent à rester à l’intérieur,

Voir la chronique »

Au gré du vent – La santé

« Un esprit sain dans un corps sain ».  « Le bonheur, la richesse, c’est la santé ».  « One apple a day keeps the doctor away »… Des adages sur la santé, il y en a beaucoup.  Le mien, moins populaire mais bien connu de ma famille « Plus tu sues, moins tu chiales ».  Quel que soit l’adage, toujours on parle

Voir la chronique »

Au gré du vent – Le courage II

Allô, comment ça va ?  Au mois d’août, à travers mes réflexions sur mon choix de voiture, je vous parlais du courage d’accepter nos contradictions.  Me semble que le thème du courage a été à peine effleuré et j’ai envie d’approfondir un peu.  Le mot « courage » me fait penser à Richard G., un collègue de travail. 

Voir la chronique »

Au gré du vent- Le courage

Comme nous sommes encore en plein été, que mon appréciation de cette saison n’a pas changé et que j’essaie tant bien que mal de gérer mon énergie, j’ai envie de vous parler d’un sujet sans aucun lien avec ce que le mois d’août pourrait m’inspirer.  J’ai envie de vous parler de courage.  Le courage d’être

Voir la chronique »

Au gré du vent – L’été

Je m’efforce d’être joyeuse, c’est l’été.  LA saison préférée, et toujours trop courte, de la majorité des Québécois.  C’est vrai que c’est beau.  La verdure, les fleurs, les marchés publics, les fruits et légumes qui poussent, les gens légèrement vêtus et souriants… Oui, c’est beau.  Et j’apprécie tout ça.  Mais l’été, ce n’est pas ma

Voir la chronique »

Au gré du vent – Le patrimoine, l’héritage

Juin est le mois de la fête des pères, la fête nationale des Québécois, le mois de l’histoire autochtone, le mois des aînés.  Ça fait penser à l’héritage, au patrimoine.  Des mots lourds, remplis de doubles-sens et qui semblent immuables, bien enracinés.  Probablement influencée par mon domaine de travail, j’ai envie de faire un parallèle

Voir la chronique »
Josée Fontaine

Josée Fontaine