Le Val-Ouest

Publications de Michel Carbonneau

Odeurs de printemps et aromathérapie

Je ne devrais pas, mais j’ai l’humeur à la grisaille. Je ne devrais pas parce que le déconfinement s’annonce enfin. Est-ce la fatigue accumulée ? Ce long combat contre un ennemi invisible, sournois et retors? L’usure du temps ? Comme dirait ma douce, ce matin-là, je me sentais « pudding ». Heureusement, il arrive que

Voir la chronique »

Quand le bénéfice est capital

Je tente de comprendre, mais je sens bien que le dossier me dépasse. Un haut dirigeant d’entreprise vient de se voir montrer la sortie pour raison de profits insuffisants. Rien de bien nouveau. Mais attention, le contexte est fort particulier. Nous connaissons tous la multinationale Danone, un géant français de l’alimentation, notamment connue pour ses

Voir la chronique »

Le goût de la langue

Ma mère avait une 7e année forte. Mon père ? Une Rhétorique, soit six ans de cours classique. Il n’a pas fait les deux dernières années, les années de philosophie. Il s’est plutôt inscrit aux HEC. Je ne sais pour quelles raisons. Après les HEC, il est devenu fonctionnaire à la Régie de l’électricité et du

Voir la chronique »

L’hydre de la publicité

Dans un article intitulé UNE INITIATIVE QUI PORTE SES FRUITS (1), Pierre-Elliot Levasseur, président du journal La Presse, se félicitait du succès d’une approche publicitaire nouvellement adoptée :  « Afin de poursuivre notre mission, nous avons entre autres introduit un nouveau concept de vidéo publicitaire dès l’ouverture de l’édition de La Presse+. » À chaque ouverture du journal sur ma

Voir la chronique »

À vrai dire

L’usure du temps, la baisse de la garde et, il faut bien le reconnaître, l’érosion des valeurs anciennes auront eu raison de ta santé. Assaillie de toute part, tu as perdu de ta superbe. Petit à petit, on a pris ses distances, on t’a délaissée jusqu’à ne plus savoir te reconnaître, toi, la vérité1. Est-ce

Voir la chronique »

Invitation au lancement de la série documentaire Au-delà des mots

Lancement Au-delà des mots : paroles de proches aidants C’est avec un grand plaisir, un certain trac et un soupçon d’appréhension que nous vous transmettons une invitation de l’Appui à assister au lancement de la série documentaire Au-delà des mots qui raconte notre histoire de proche aidant auprès de nos conjoints respectifs. Accessible en ligne,

Voir la chronique »

Chronique Michel Carbonneau – RAPsodie

RAPSODIE Guide de lecture : Prendre un grand respir et lire au son, rapidement sans réfléchir, de préférence à haute voix et d’un ton affirmatif tant que le souffle tiendra. Répéter la manoeuvre autant de fois que requis pour se rendre à la fin du texte. Il est recommandé de refaire l’exercice plus d’une fois pour

Voir la chronique »

Racisme ordinaire ou bêtise humaine ?

J’ai été interpelé par un courriel de mon ami Jules. Tout en se scandalisant des propos1 tenus par deux soignantes de l’hôpital de Joliette à l’endroit d’une patiente autochtone de la réserve Manawan, il s’interrogeait sur ce qui a amené à conclure que ces propos étaient racistes. Bonne question puisqu’à aucun moment elles n’ont fait

Voir la chronique »

Chronique de Michel Carbonneau – Octobre 2020

Au fil de mes automnes Enfant Enfant, je préférais l’été. Parce que c’était les vacances. Parce que nous quittions la ville sitôt la Saint-Jean Baptiste passée et que j’allais retrouver mes cousins cousines à la campagne, au bord du lac. Je voyais à peine passer l’été tellement j’étais occupé à jouer, explorer, découvrir, entrainé par

Voir la chronique »

Chronique de Michel Carbonneau – Septembre 2020

Prendre position  Garder mes distances ou fraterniser dans la proximité ? Porter le masque ou refuser en prétextant le respect de mes droits et liberté ? Croire Arruda ou Crèvecoeur [1] ? Le libre arbitre  Entre science et croyances, l’histoire nous montre que le choix n’a pas toujours été facile. Durant la pandémie de la

Voir la chronique »

Chronique de Michel Carbonneau- Juillet 2020

Bouffée de conscience Je piétine, je tourne en rond. Ce n’est pas seulement en raison de la pandémie. C’est plutôt que je me déconfine l’esprit. Et il y a toujours un risque au déconfinement. En fait, je tourne en rond chaque fois que sonne l’heure d’écrire ma chronique. Je réalise de plus en plus à

Voir la chronique »
Michel Carbonneau

Michel Carbonneau