Le Val-Ouest

Publications de Nicolas Proulx

Chronique L’Avalé du Val – Fragments nordiques

Image Mon vieux prof de cinéma parlait de l’image originelle.  Une image en soi persistante, obsédante – un rêve, une vision, un souvenir – comme point de départ d’une bonne histoire.  Observe cette image!  Questionne-là!  Creuse-là!  Décortique-là!  Je n’ai jamais réussi à creuser aussi loin qu’il aurait voulu.  Je comprenais ce qu’il voulait et j’avais

Voir la chronique »

Chronique L’avalé du Val – Cul-de-sac

Avant que le jogging et le cyclisme de route s’amènent dans les campagnes, au cours du siècle dernier, la course et le vélo, sur les chemins, étaient vus comme des activités nécessaires ou obligées. Un gars qui courait dans un rang était certainement pressé, sinon en urgence ou en danger; une fille à vélo s’en

Voir la chronique »

Chronique L’avalé du Val – Sortie tardive

Sortie tardive C’est le matin. Je suis seul. Tranquille. Mon vélo dort. J’écoute les Nocturnes de Chopin. Comme si tout ça allait de soi. En vérité, je n’écoute presque jamais de musique classique. Je n’arrive pas à l’apprécier. J’ai essayé, j’ai même sorti jadis avec une violoniste classique qui trippait sur Schumann, le grand romantique.

Voir la chronique »

Chronique l’avalé du VAL – Genèse

Genèse Je vais écrire une chronique œcuménique.  C’est la phrase qui m’est venue, l’autre matin, alors que je marchais dans la piste cyclable entre Racine et Valcourt. J’étais réveillé depuis l’aube, le cerveau en feu pour je ne sais trop quelle raison, incapable de me rendormir. Au lieu de tirailler dans mon lit en pensant

Voir la chronique »

CHRONIQUE L’AVALÉ DU VAL – UN VISAGE

  Un visage Parfois j’imagine qu’un visage est un paysage. Que la couleur de la peau est comme celle de la terre, que les joues sont des vallons, le nez une colline, l’espace en dessous une vallée, les lèvres des rives, la voix le vent qui souffle. Et les yeux la lumière. Ou la mémoire…

Voir la chronique »

CHRONIQUE L’AVALÉ DU VAL – HISTOIRES DE CHEMINS

Histoires de chemins Cette semaine, j’ai tué une moufette. Pas exprès. Pas en vélo. C’était la nuit, en auto, sur le chemin de l’Aéroport. Je l’ai vue traverser, j’ai freiné, elle a hésité, j’ai hésité. J’ai choisi un côté comme un gardien de but au soccer devant un tir de pénalité. Mauvais côté. Croutch. En

Voir la chronique »

Chronique l’Avalé du Val – Un vent

Un vent J’ai démembré la monture, l’ai empilée à l’arrière du Rogue de ma blonde, un petit tas d’os de métal sur le top des bagages: le cadre avec la chaîne lousse en premier, les deux roues ensuite pis la selle désentubée par-dessus comme une cerise sur le sunday (si vous acceptez l’image). J’ai dû

Voir la chronique »

CHRONIQUE L’AVALÉ DU VAL – BESTIAIRE

Mon père cherche ses mots. Il est dans un jour lucide. Je suis assis devant lui dans sa petite chambre du CHSLD, silencieux et patient. C’est comme si je suis devenu un…un… Je sais qu’il veut s’exprimer sur sa maladie. Sur sa condition. Je résiste au désir de l’aider, de lui proposer un mot. Je

Voir la chronique »

Chronique L’avalé du Val – Le coeur de l’été

Le cœur de l’été Chaque fois, c’est cool.  Pas de silence parlant, pas de p’tits commentaires narquois et culpabilisant, pas de baboune.  Juste un ok entendu, positif, presque enthousiaste :                                                    

Voir la chronique »

L’AVALÉ DU VAL – NOUVELLE CHRONIQUE

Le nouveau chemin Il arrive aussi que se produise ce petit miracle: je traverse un paysage et c’est lui qui me reconnaît. Qui m’avale, me digère, me fait une place pour que j’en devienne un des éléments. -Pierre Foglia La vie ne se passe pas sur la terre, mais dans ma tête. La vie est

Voir la chronique »
Nicolas Proulx

Nicolas Proulx