Le Val-Ouest

Bilan du salon d’acheteurs bioalimentaire

Organisé au Centre de Foires de Sherbrooke, le salon d’acheteur a permis à 42 entreprises bioalimentaires et plus d’une quarantaine d’acheteurs de divers marchés de se rencontrer. Et ce, dans un objectif commun : favoriser les produits régionaux dans nos assiettes.

La région des Cantons-de-l’Est est reconnue pour sa diversité en termes d’agriculture et de production bioalimentaire. Nous y retrouvons des produits maraîchers, d’élevage de viandes, produits de l’érable et du miel, alcools et des transformateurs alimentaires.

L’achat local, une priorité

L’approvisionnement local étant une priorité pour de nombreux établissements, le CIBLE répond à celle-ci notamment en facilitant les relations d’affaires. Comme par exemple, l’organisation de cet évènement. À cet égard,  Johanick Riendeau, directrice du CIBLE, mentionne que « Au CIBLE, nous avons pour mission le développement de la filière bioalimentaire, notamment en supportant et en facilitant l’accès aux entreprises du secteur vers les différents marchés. Le maillage entre entreprises bioalimentaires et acheteurs permet le développement d’affaires. Et c’est finalement le consommateur qui est gagnant puisqu’il peut plus aisément se régaler de produits d’ici. »

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

Créateurs de saveursAussi, il est important de mentionner que les Cantons-de-l’Est disposent d’un identifiant régional, Créateurs de Saveurs Cantons-de-l’Est. Comme l’indique Johanick Riendeau : « Cela permet d’aider les consommateurs à repérer les produits locaux de notre belle région. »

Des produits de qualité offerts au salon d’acheteurs

Le temps d’un après-midi, les acheteurs auront l’occasion de rencontrer les producteurs-transformateurs, découvrir leurs divers produits et les déguster. Un incontournable notamment pour les chefs qui souhaitent mettre l’accent sur l’identité régionale sur leurs menus : « S’approvisionner en produits locaux est un choix judicieux pour les restaurateurs qui cherchent à offrir des produits de qualité tout en soutenant l’économie locale et en réduisant leur impact environnemental », soutient Rémy Gaudet, chef exécutif d’un nouveau restaurant à Bromont, Le Roux, dont l’ouverture est prévue à la mi-juin.

Le CIBLE a collaboré avec Destination Sherbrooke, afin de rejoindre le maximum de restaurateurs sur le territoire de Sherbrooke. L’organisme, connu pour développer l’attractivité touristique de la ville, est notamment derrière l’évènement Sherbrooke met la table. Celui-ci entamera cette année sa 9e édition.

Ouvert majoritairement aux restaurateurs, le salon se veut également une introduction pour le marché institutionnel. Et ce, dans le cadre de la Stratégie nationale d’achats d’aliments québécois (SNAAQ). Cette dernière a pour but de doter d’ici 2025 l’ensemble des institutions publiques du Québec d’une cible d’achat d’aliments québécois. Par ailleurs, le CIBLE vise également à informer les entreprises bioalimentaires et à démystifier le marché institutionnel.

Finalement, un panel de discussion a conclu cette journée. C’est Marie-Christine Beaulé, Directrice du Regroupement des Tables de Concertation du Québec (RTCBQ) qui anima ce panel. Le témoignage de 3 entreprises locales, dont deux situées à Sherbrooke, fut mis de l’avant pour parler de leur expérience sur ce marché.

Cet évènement a eu lieu grâce au RTCBQ et le réseau Agriconseils, partenaires financiers de l’évènement.