Le Val-Ouest

Bonsecours s’agite avant le développement du Domaine Stukely

La municipalité de Bonsecours a tenu deux séances extraordinaires les 17 et 31 mai derniers en plus de publier trois avis publics de dérogations mineures dans la dernière semaine. Dans les deux cas, il s’agit d’actions qui n’avaient pas été vues depuis des mois. On explique cet empressement par l’imminence du développement du Domaine Stukely, qui prévoit 110 résidences aux abords du lac du même nom.

La position du maire de Bonsecours, Jacques David, est claire : tant et aussi longtemps que le promoteur LSR GesDev de Saint-Lambert respecte les règlements de zonage et d’urbanisme en place, la municipalité ne peut interférer avec le développement du projet. « Mais c’est sûr que ça nous amène à regarder davantage nos règlements pour s’apercevoir s’il y a des coquilles. »

Lors des dernières séances virtuelles du conseil municipal, plusieurs citoyens ont mentionné qu’une pétition circulait déjà et qu’ils aimeraient que soit tenu un référendum. Le maire David craint que la municipalité ne s’expose à des poursuites judiciaires de la part du promoteur si la mobilisation citoyenne devait aller de l’avant. « C’est des coûts additionnels en avocats qu’on subirait », dit le maire David.

Des résidents mobilisés

Parmi les participants aux assemblées virtuelles du conseil municipal, on retrouvait plusieurs résidents du Rang A, sur lequel est projeté le Domaine Stukely. Plusieurs d’entre eux se sont plaints d’une certaine opacité de la part de Bonsecours, qui ne rendait pas disponibles à l’avance les ordres du jour de ses séances extraordinaires, en plus du court délai de 48 h avant la tenue de ces réunions.

Joannie Bouthillette et Jean-Sébastien Mercier sont un couple résident du Rang A. M. Mercier a remarqué que beaucoup de gens se joignaient désormais aux séances du conseil. « Ça montre une certaine préoccupation face à la situation qu’on vit présentement. »

Mme Bouthillette souhaiterait que le développement soit fait de façon plus harmonieuse et organique avec la région. « Un développement de 110 résidences, c’est un village dans un village! À partir du moment où le développement est fait, il n’y a plus de retour en arrière possible. »

La prochaine séance régulière du conseil municipal de Bonsecours se tiendra le lundi 14 juin à 19 h 30 et sera accessible via le site web de la municipalité.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi
  • Ouvrier principal aux travaux publics – Municipalité Canton de Valcourt

    OUVRIER PRINCIPAL AUX TRAVAUX PUBLICS Poste à temps plein; entrée en poste immédiate Sous la supervision du directeur des Travaux publics du Canton de Valcourt, le ou la titulaire du poste : – réalise tout genre de travaux manuels et utilise divers équipements, outils et matériaux; – réalise des travaux d’entretien et de réparation (réseau
    Le Val-Ouest
  • Inspecteur/Inspectrice des travaux publics – Racine

    Sous la responsabilité de la directrice générale, l’inspecteur/inspectrice des travaux publics effectue les diverses tâches suivantes : Principales responsabilités (résumé) Planifier, superviser, coordonner, entretenir et réparer la voie publique, les espaces publics, trottoirs, ponts, ponceaux ou autres travaux publics en vue d’assurer le fonctionnement efficace de la Municipalité; Effectuer diverses inspections pour la Municipalité; Entretenir
    Le Val-Ouest
  • DIRECTION GÉNÉRALE – Centre d’action bénévole Valcourt et Région

    Un choix de carrière qui permet d’améliorer aujourd’hui, la communauté humaine de demain. C’est une opportunité unique et maintenant accessible, pour la personne qui veut faire rayonner la mission humanitaire d’un organisme comme le nôtre. Assumer la direction générale de notre OBNL c’est avoir le privilège de faire la différence dans nos milieux de vie
    Le Val-Ouest