Le Val-Ouest

BRP, l’UPA et la STS victimes de cyberattaques

Trois organisations de la province voient leurs opérations être ralenties par des cyberattaques en ce début de semaine. Après que BRP et l’UPA eurent annoncé la nouvelle le mardi 9 août, voilà que la STS fait de même.

Mardi matin le 9 août, BRP annonçait être « la cible d’une activité malveillante en matière de cybersécurité » depuis la veille. Ses opérations ont été suspendues, ce qui a laissé l’usine de Valcourt vide de travailleurs. Les autres installations du groupe ont également été touchées. L’entreprise dit souhaiter reprendre ses activités le jeudi 11 août.

Quelques heures plus tard, c’était au tour de l’UPA de signaler qu’un logiciel de rançon avait pris en otage son système informatique depuis le dimanche 7 août. Le réseau informatique de la maison-mère, à Longueuil, a été paralysé. Ainsi, le service de paie, les fichiers partagés sur réseau interne, l’intranet et d’autres applications sont tous indisponibles.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

La Fédération de l’UPA Estrie, située sur le boulevard Bourque, à Sherbrooke, était toutefois épargnée par cette cyberattaque. « On n’est pas atteint. On a notre propre serveur », explique Diane Lacroix, directrice générale de la section estrienne.

Puis, le mercredi 10 août, c’est au tour de la Société de transport de Sherbrooke d’annoncer être la cible d’une cyberattaque. La situation la force à réduire son service de transport adapté pour les prochaines 24 heures.

Publication Facebook de la STS
Capture d’écran de la publication Facebook de la STS

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...