Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

C’est parti pour la 2e dose de vaccin à Valcourt!

Avertissement : L’angle de certaines photos dans cet article pourrait prêter à confusion. Le Val-Ouest confirme que la distanciation physique entre patients était respectée en tout temps sur le site de vaccination.

Le second tour de vaccination contre la COVID s’ouvrait cette semaine à l’Aréna de Valcourt. Lors de la première journée sans rendez-vous le 15 juin, environ 150 personnes ont afflué sur le site en avant-midi. On a dû restreindre l’accès quelques heures, le temps d’instaurer un système de coupons pour le reste de l’après-midi.

Jean-Philippe Gagné, gestionnaire de la clinique de vaccination, n’en revenait pas. « Ce matin, c’était juste fou! On ouvrait à 10 h, puis à 8 h, il y avait déjà au-dessus de 50 personnes dehors. Les gens se sont garrochés sur le sans rendez-vous. »

Lors du fonctionnement sur rendez-vous, les patients se doivent de retourner à leur centre de vaccination initial afin de recevoir leur seconde dose. Comme celui de Valcourt n’a ouvert ses portes que le 5 mai dernier, cela nous amenait au début juillet si l’on observe le délai de 56 jours prescrit entre les deux doses.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

C’est pour éviter cette attente que BRP a cette fois décidé d’opter pour le sans rendez-vous, nous confirme Luc Savard, responsable de la Santé et Sécurité au travail chez Bombardier. Du coup, cela permettait à des gens provenant de l’extérieur de recevoir leur dose de Pfizer.

Françoise Lamarche et Chantal Vincent étaient les deux bénévoles responsables de l’accueil des patients lors de notre passage. Elles veillaient à la désinfection des mains, à la distribution de masques chirurgicaux et à la prise de température. Elles venaient de croiser quelques minutes plus tôt des gens en provenance de Montréal, pour qui il était plus rapide de venir se faire vacciner en Estrie. S’impliquant à raison de quelques journées par semaine depuis l’ouverture de la clinique en mai, les deux femmes parlaient de la journée du 15 juin comme d’un record d’affluence.

Dans la salle d’attente suivant le vaccin, on pouvait rencontrer Normand Archambault et Solange Poulin, de Roxton Falls. Ceux-ci avaient reçu leur première dose à St-Hyacinthe le 21 mars dernier. C’était un retour aux sources pour Normand, qui a travaillé 40 ans pour BRP à la manutention et comme contremaître. Cette seconde dose représentait pour lui la tranquillité d’esprit. « On va être plus sécuritaires et plus libres. » Le couple planifiait de recommencer le camping avec des amis, une fois la pleine efficacité du vaccin atteinte.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...