Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Cela fait longtemps que je ne crois plus au Père Noël

Noël 1974. Quelque part en Sud Bretagne…

Ce moment de l’année était le plus extraordinaire. Le rituel était là et changeait l’ambiance dans la maison. L’hiver humide nous laissait parfois un cinq centimètres de neige, c’était magique, et bien sûr le Père Noël allait arriver et déposer un cadeau.

Mais lors de mes 5 ans, la magie allait tomber. Ce matin-là de Noël, trop excité de savoir ce qu’allait me laisser ce personnage, tel un dieu descendu du ciel pour me laisser un cadeau à moi, je me suis réveillé. Ou peut-être que je n’avais pas beaucoup dormi. Je m’étais donc réveillé vraiment beaucoup plus tôt que d’habitude. Le jour se levait à peine. J’allais peut-être voir le Père Noël mettre les cadeaux sur chaque paire de chaussures des 6 enfants de la maison, toutes mises par ordre d’âges, le long d’un comptoir.

Je suis sorti de ma chambre qui était dans la deuxième partie de la maison. Elle était séparée par cette grosse veille porte foncée en chêne avec des pentures forgées. Quand j’ai ouvert, il y avait du bruit dans l’autre partie de la maison. J’étais dans l’entrée et il y avait cette autre porte vitrée avec un flou dedans. J’étais à quatre pieds d’elle. C’est de l’autre côté de cette porte, dans la plus grande pièce, la cuisine, où étaient les chaussures et la grande cheminée que venait le bruit.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

J’ai grandi dans un pays où effectivement un humain, donc le Père Noël, pas très gros, je vous l’accorde, pouvait passer par la cheminée de la maison âgée de 150 ans et plus, et non dans un tuyau de poêle à bois.

Pendant une seconde, mon cœur s’est arrêté. J’y ai cru, il était là, à déposer les cadeaux, et j’allais le voir à travers cette vitre embuée pour la vie.

Et j’ai regardé.

Vous savez, quand on est convaincu, on peut imaginer des choses. Dans mon cas, même si je l’avais voulu, c’était impossible de ne pas reconnaître le chandail vert de mon père et le tablier bleu fleuri de ma mère.

Comment faire confiance aux adultes après ça ?

 

Décembre 2020. Quelque part dans le Val…

C’est ce que je me dis des mesures qui concernent l’autonomie alimentaire au Québec. Les gouvernements nous annoncent plus de production locale, mais ce ne sera jamais l’autonomie alimentaire, sans une plus grande production de semences locales, par exemple. Et pourquoi produire plus, alors que l’on en jette la moitié à la poubelle? Pour l’instant, ce ne sont que des mots et je ne suis pas le seul à me poser des questions : des cadeaux pour qui?

Certes, cela fait longtemps qu’un ministre de l’agriculture n’est pas été aussi présent dans les assemblées, sur le terrain. Mais pour le moment, je vais attendre avant de me dire que le gouvernent m’impressionne par son approche pour contrer les problèmes de sécurité alimentaire sur le long terme.

Mon Noël cette année, qui ne sera pas comme les autres en ce moment particulier, sera entre autres le fait que, pour la première fois, on a parlé d’un sujet qui était mis de côté, à part pour des recettes… Mon prochain cadeau pourrait être une grande participation citoyenne dans notre MRC avec les projets qui arrivent autour de l’alimentation. Quels sont-ils?

Les villes nourricières. Nous allons avoir besoin de vous, citoyens du Val, pour nous amener des projets dans les comités qui pourront être formés (par le WEB en premier, COVID oblige) dans chaque municipalité qui le souhaite. Une rencontre organisée par la MRC a déjà eu lieu récemment sur le sujet. Une quinzaine de personnes du monde municipal et des organismes communautaires étaient présentes. Un sondage sera lancé en début d’année sur le sujet.

Le projet Val-Horizon. Projet en cours depuis un peu plus d’un an dont le but est de former une coopérative d’alimentation à Windsor. Au menu, produits locaux bio, restauration, transformation pour les producteurs, point de vente et plus. Vous pouvez déjà commander en ligne des paniers de produits du Val. https://valhorizon.jacheteleval.com/

Premier projet pilote sur le gaspillage alimentaire. Bientôt dans les centres communautaires et autres points de chute, vous pourrez venir prendre une feuille informative pour vous aider à contrer le gaspillage alimentaire et par le fait même, économiser de l’argent. Je viens d’entendre à la radio que les prix en alimentation vont augmenter en 2021. Bien sûr, j’espère vous proposer d’autres événements et je vous tiens au courant.

Moi aussi je joue au Père Noël quand je peux.

Joyeux Noël à tous.

 

Jean-Daniel Mary, Chargé de projet en sécurité alimentaire,
Centres d’action bénévole du Val-Saint-François Valcourt, Windsor et Les Tabliers en folie