Le Val-Ouest

Chronique Santé Pharmaceutique : le muguet

Nous vous souhaitons une grande et chaleureuse « bienvenue! » dans la plus récente édition de la « Chronique Santé Pharmaceutique » la plus populaire de Valcourt! Ce mois-ci, avec le printemps, du muguet, nous allons parler.

De la fleur de muguet que tenait en bouquet la princesse Kate durant son mariage ? Pas tout à fait ! Comme les fleurs ne poussent pas toutes dans les arbres, nous parlerons plutôt de l’infection du muguet, celle qui pourrait vous mettre à fleur de peau lorsqu’elle colonise la bouche d’un bébé dans la fleur de l’âge.

Lorsqu’il a le champ libre, le Candida Albicans, un champignon, se porte candidat pour prendre racine. Le champignon du Candida est habituellement présent dans nos bouches sans trop jouer dans nos plates-bandes. Par contre, certaines circonstances peuvent lui permettre d’appuyer sur le champignon dans sa vitesse de croissance et d’ainsi, comme une mauvaise herbe, causer l’infection du muguet.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

Symptômes

Cette infection peut être douloureuse, un peu, beaucoup, à la folie, passionnément… Mais bien souvent, ça peut aussi n’être que « pas du tout » douloureux.

  • Pour bébé : présence de plaques blanchâtres à l’apparence « crémeuse » à l’intérieur de la bouche de bébé (langue, intérieur des joues, gencives, palais, gorge). Ce n’est pas toujours douloureux, mais le bébé peut parfois devenir maussade et avoir de la difficulté à téter;
  • Pour maman : possibilité de mamelons sensibles et rouges lorsqu’il y a allaitement. La peau peut être brillante ou s’écailler facilement. Il peut aussi y avoir des douleurs inhabituelles entre les boires.

Pour le bébé encore aux couches, le muguet peut parfois doublement vous faire filer un mauvais champignon : l’infection peut ressortir de l’autre côté du tube digestif et vous faire une fleur en causant aussi de l’érythème fessier (rougeurs aux fesses).

Causes

  • Enfant en bas de 6 mois (système immunitaire encore immature);
  • Certains médicaments (débalancement de la flore normale avec certains antibiotiques ou avec des cortisones en vaporisation);
  • Transmission entre le bébé et la maman lorsque allaitement;
  • Transmission lors d’échange d’objets contaminés.

Traitement

Le muguet disparaît habituellement de lui-même quelques jours après avoir germé. Il est donc souvent pas requis de traiter. Par contre, si votre muguet devient vivace et refuse de laisser le champ libre, on pourra traiter :

  • Un gargarisme antifongique à utiliser 4 fois par jour pour la bouche de bébé jusqu’à ce que l’infection soit rentrée sous terre depuis au moins 2 jours;
  • Une crème à appliquer 2 fois par jour sur le sein de maman. Pour éviter de se retrouver avec une situation de champignon atomique qui fait des allers-retours, on peut faire comme le ferait Dr Oppenheimer ce savant calcul. La crème est non-toxique pour le bébé qui pourra continuer à puiser son engrais au sein;
  • Dans le cas d’un champignon défendant chèrement sa ceinture de champignon, une crème peut être appliquée à l’intérieur de la bouche de bébé et des comprimés peuvent être prescrits à maman.

Note : certains se souviendront que le violet de gentiane a longtemps été un traitement « pesticide » utilisé contre le muguet, mais ce vieux médicament a été retiré du marché en 2019.

Prévention

Afin de couper les fleurs sous le pied du muguet, voici quelques habitudes faciles à cultiver :

  • Se laver les mains fréquemment (celles de bébé aussi) et se laver les seins au savon doux chaque jour;
  • Nettoyer tétines de biberons, suces, objets allant à la bouche de bébé;
  • Utiliser des probiotiques lorsque bébé se fait prescrire un antibiotique. Les souches à privilégier sont Lactobacillus rhamnosus et Saccharomyces boulardii;
  • Éviter l’utilisation de compresses d’allaitement ayant une pellicule de plastique (le champignon s’y installe plus facilement);
  •  Laver serviettes et vêtements contaminés dans de l’eau chaude.

Quand consulter

Si on découvre le pot aux roses trop tard ou que le muguet est enraciné trop profondément, voici en quelles circonstances il sera approprié de consulter :

  • Si le muguet nuit à l’allaitement ou si bébé refuse de s’alimenter depuis plus de 24 heures;
  • Si bébé développe aussi un érythème fessier;
  • Si bébé a plus de 9 mois et est souvent pris de muguet;
  • Si des plaques blanches sont présentes depuis plus de 2 semaines sans amélioration.

C’est tout pour ce mois-ci !! Si vous vous enfargez constamment dans les fleurs du tapis, nous ne pourrons pas faire grand chose pour vous aider. Mais si vous avez des questions sur le muguet buccal de bébé, ça nous fera grand plaisir !

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...