Le Val-Ouest

Comment Protégez-vous cible-t-il les « Meilleurs choix » de consommation?

Protégez-vous remettait récemment le sceau « Meilleur choix » à Cooptel. Une reconnaissance que les entreprises récipiendaires ont tôt fait d’utiliser dans leurs publicités. Comment Protégez-vous cible-t-il les «Meilleurs choix» de consommation? C’est ce qu’a voulu savoir le Val-Ouest.

Pour établir son palmarès des fournisseurs de télécommunication offrant le meilleur service, dans lequel Cooptel apparait, Protégez-vous a réalisé un sondage auprès de tous ses abonnés. Au total, 6897 d’entre eux ont répondu au questionnaire.

« Près de 7000 personnes, c’est quand même beaucoup. Généralement, quand nous faisons nos sondages, nous avons entre 3000 et 7000 répondants, selon les sujets. Dans ce cas-ci, tout le monde fait affaires avec au moins une compagnie de télécommunication. Nous avons donc eu beaucoup de réponses », explique Clémence Lamarche, chef du service des tests à Protégez-vous.

L'Info-Val

Une fois par semaine on vous offre le lien vers nos articles les plus populaires

Des entreprises qui font partie du palmarès des “Meilleurs choix” en font mention dans leur publicité. C’est ce que fait Cooptel depuis le début de l’année (image du haut). Ou encore, ailleurs en Estrie, le fabricant Matelas Houde à Sherbrooke (image du bas).

20 entreprises évaluées

Au final, 20 entreprises de télécom ont été évaluées par le magazine. C’est-à-dire celles qui ont été citées par au moins 25 personnes. « Nous gardons seulement dans le palmarès les fournisseurs pour lesquels nous avons assez de répondants pour que les données soient statistiquement significatives et que nous pouvons tirer une conclusion », informe Clémence Lamarche.

Une enquête indépendante

Afin de s’assurer que l’enquête soit indépendante, Protégez-vous a fait appel à la firme SOM. «Ce sont des professionnels. C’est le cœur de leur métier. Ils révisent les questionnaires et s’assurent que les questions ne soient pas tendancieuses. Ils nous aident aussi à faire l’analyse des résultats », expose-t-elle.

Bien que les répondants soient choisis parmi les abonnés du magazine, la chef du service des tests croient que les résultats sont tout de même représentatifs. « Nous sommes bien conscients que nos abonnés ont un profil sociodémographique particulier. »

Par le passé, Protégez-vous a d’ailleurs comparé les réponses («benchmarking») provenant de ses abonnés et de non abonnés. Résultat : les abonnés du Protégez-vous sont généralement plus critiques. « Si nos lecteurs apprécient les services d’une compagnie, j’ai pas mal confiance que ce serait le cas aussi pour l’ensemble de la population », croit Clémence Lamarche.

Une attention portée à la formulation des résultats

Le magazine fait d’ailleurs attention à la manière de formuler ses résultats, parce qu’il sait qu’il y a un biais. « Nous ne dirons jamais qu’une compagnie est la préférée des Québécois. Ce n’est pas la compagnie préférée des Québécois, c’est celle préférée de nos abonnés », précise la chef du service des tests.

« Meilleur choix » fait partie du modèle d’affaires

En plus d’orienter les consommatrices et consommateurs vers certains produits ou services, les différents palmarès servent aussi à d’autres fins. Ils font partie du modèle d’affaires de Protégez-vous. En effet, lorsqu’une entreprise figure parmi les « meilleurs choix », un représentant du magazine contacte l’entreprise. On lui propose alors d’utiliser le sceau « Protégez-vous recommande », moyennant rétribution financière. Si elle accepte, l’entreprise peut l’utiliser pendant un an. Cette façon de faire représente environ 3 % des revenus de Protégez-vous.

 

À LIRE AUSSI dans Le Val-Ouest :

Cooptel reconnue comme « meilleur choix » par Protégez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...