Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Demande soutenue pour les maisons neuves à Valcourt Ville et Canton

La Ville de Valcourt poursuit son effort de revitalisation avec le début des travaux de la phase 3 du développement domiciliaire Le Boisé du ruisseau. Une coupe d’arbres a été entamée cette semaine sur ce qui sera éventuellement 25 terrains prêts à accueillir des habitations.

Cette troisième phase succède aux deux premières qui, en deux ans, ont vu leur quarantaine de terrains trouver preneurs. Avec un aménagement prévu à l’automne, les terrains de la phase 3 seront mis en vente en 2023.

Les futurs lots seront dispersés de part et d’autre des rues Bissonnette et Denis-V.-Allaire, qui seront toutes deux prolongées. On y retrouvera des maisons unifamiliales, ainsi que des duplex et triplex. À proximité, la Place de la Samare accueillera des immeubles à logements qui totaliseront une quarantaine de portes.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Le secteur nord-est de la Ville de Valcourt s’apprête à changer de visage avec l’arrivée prochaine de nouvelles constructions.

Le développement du Boisé du ruisseau s’inscrit dans un programme de revitalisation adopté par la municipalité en février 2020, juste avant la pandémie. L’équipe municipale en poste a craint le pire lorsque les premières mesures sanitaires ont été mises en place. Finalement, les confinements répétés ont eu l’effet qu’on connait aujourd’hui, soit d’exacerber la demande pour des maisons.

Or, la situation était toute autre lorsque l’actuel maire, Pierre Tétrault, a commencé son implication politique en tant que conseiller municipal. « Les terrains, quand je suis arrivé en 2016, ça ne se vendait pas. Ça ne bougeait pas. »

Pierre Tétrault, maire de la Ville de Valcourt.

Dès le moment de son élection en novembre dernier, M. Tétrault a fait de l’offre de logements à Valcourt une de ses priorités. « Je suis rentré comme maire, puis un de mes objectifs, c’est vraiment d’avoir plus de logements à Valcourt. Des logements de qualité. »

Ajoutons à cela l’annonce de BRP qui a des centaines de postes permanents à offrir à son usine de Valcourt et on obtient une situation gagnante. « Il y a peut-être du monde qui aimerait bien venir s’installer à Valcourt. Sherbrooke, Granby, Drummondville; on est pas mal au centre de tout ça. C’est plus facile voyager une fois par semaine pour aller faire nos achats que de voyager tous les jours. Au prix de l’essence! », fait remarquer le maire Tétrault.

Une maison dans le Canton

L’engouement pour des propriétés neuves se fait également sentir du côté du Canton de Valcourt. À quelques kilomètres du développement du Boisé du ruisseau, le projet Saint-Germain-des-Prés du promoteur Réal Bombardier affiche presque complet… après avoir été lancé en 2004!

Il ne reste plus que deux terrains en vente sur la vingtaine qui ont été disponibles pendant de longues années. La COVID, « c’est sûr que ça a accéléré. Avant ça, c’était assez mollo. On vendait un ou deux terrains par année, des fois pantoute. Depuis 2004 que j’avais parti ça, ce développement-là. Je pensais que ça irait bien plus vite que ça », avoue M. Bombardier.  « Là, la construction, ça roule à la planche. C’est quasiment pas abordable au niveau prix. »

L’aboutissement du développement Saint-Germain-des-Prés arrive au bon moment pour l’homme à l’origine d’Entreprise Courtval et qui approche de ses 80 ans. Avec ces nouvelles habitations à prévoir, la rue des Grandes-Prairies changera elle aussi de visage, alors qu’un second promoteur viendra ajouter quelques lots boisés au bout du cul-de-sac.

La région connait une recrudescence de construction d’habitations neuves, après une accalmie de plusieurs années.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...