Le Val-Ouest

Événement « Couleurs passagères » au Centre culturel

Deux artistes à la fois audacieuses et lumineuses, Hua Jin et Nadia Loria Legris, unissent leurs talents dans le cadre de l’événement « Couleurs passagères », jusqu’au 2 septembre, au Centre culturel Yvonne L. Bombardier de Valcourt.

« Chacune à leur manière, elles observent et manipulent les couleurs de la nature dans des œuvres sensibles et évocatrices », affirme la directrice Karine Corbeil.

L’artiste sherbrookoise Nadia Loria Legris propose, avec « Vert pomme, jaune citron, rose sureau », une relecture de notre rapport avec le vivant et à l’environnement.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.
Nadia Loria Legris. (photo Centre d’exposition Yvonne L. Bombardier)

Elle utilise à la fois la photographie, la scuplture, le dessin, les encres naturelles, les techniques numériques et les pratiques relationnelles.

« C’est très important pour moi d’établir un lien entre les gens et la nature. Et j’y arrive grâce à l’art, qui me permet d’établir des ponts », confie-t-elle.

Ses oeuvres multidisciplinaires mettent en valeur la matière végétale mal aimée, perdue ou jetée (pelures, compost. mauvaises herbes, etc.), suscitant ainsi une réflexion sur la finitude des ressources et la fragilité du vivant.

Pour son exposition à Valcourt, Nadia Loria Legris a créé des œuvres confectionnées à partir de cœurs de pommes et de pelures déshydratées.

Sa mission est claire, soit nous faire prendre conscience des empreintes engendrées par notre mode de vie.

« Avec l’art, c’est possible de créer à partir de ce qui est à côté de soi », conclut-elle.

Hua Jin

Née en Chine et vivant à Montréal, Hua Jin emploie avec brio la photographie et la vidéo afin d’illustrer les rythmes, cycles et récits portés par la nature.

Elle aime documenter les changements, question d’établir le passage du temps.

« Je suis influencée par la philosophie taoïste, qui repose sur l’harmonie avec la nature et l’univers », dit-elle.

Dans son exposition « Flow », Hua Jin invite à se laisser bercer par la contemplation des couleurs et des textures qui nous entourent.

Hua Jin. (photo Centre d’exposition Yvonne L. Bombardier)

Des étendues d’eau favorisent la méditation, alors que l’artiste s’amuse à capter l’ondulation des vagues, les reflets du soleil couchant et le scintillement du ciel étoilé.

« J’ai la chance, depuis que je vis au Québec, d’avoir un réel contact avec la nature. J’espère inspirer la paix et l’amour dans mes œuvres », mentionne-t-elle.

Un rendez-vous artistique, avec une visite commentée et un atelier de création – ainsi qu’un concert de la harpiste Isabeau Corriveau -, aura lieu le 8 juillet, de 13h à 16h.

Information: www.centreculturelbombardier.com.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...