Le Val-Ouest

Grand Prix de Valcourt, une réussite sur toute la ligne

Malgré les températures peu souhaitables pour une compétition hivernale de sports motorisés, la 41e édition du Grand Prix ski-doo de Valcourt a encore une fois conquis le cœur des amateurs de moteurs.

Ce sont des milliers de personnes qui ont foulé le terrain boueux du circuit Yvon-Duhamel, malgré l’inquiétude de certains en voyant le tableau météorologique qui s’annonçait pour les journées de compétition. Guillaume Cayer-Richard, directeur général du Grand Prix, est heureux du déroulement de la fin de semaine et dresse un bilan positif de celle-ci.

«Vendredi, on a eu pas mal de monde, samedi c’était complètement plein, aujourd’hui, c’était plus relaxe, même si les amateurs sont encore là, dévoile M. Cayer-Richard. Le dimanche, il y a toujours un peu moins de monde, le samedi, les gens sortent plus.»

Si le nombre total de visiteurs reste encore inconnu au moment d’écrire ces lignes, le directeur général est confiant; il ne devrait pas être loin des 25 000 à 30 000 visiteurs que l’événement reçoit chaque année. «D’après les chiffres de vente qu’on a vus samedi, c’était déjà mieux qu’au même moment dans la compétition l’année dernière.»

Il énonce que même pour le nombre d’inscriptions des compétiteurs, cette année, c’est presque un record. «Ça fait plusieurs décennies qu’il n’y a pas eu autant de compétiteurs dans les paddocks.»

Cette année, le championnat américain AMSOIL s’est joint à l’événement et les fans ont semblé apprécier cette nouveauté. L’organisation est d’ailleurs particulièrement fière d’avoir pu mettre la main là-dessus. «Les gens aiment toujours autant notre ovale aussi, les courses de VTT et les motoneiges. On aimerait offrir encore plus de nouveautés, mais ça prendrait plus d’heures de courses, sachant que samedi, on a offert 14 heures de courses en tout.»

Les températures anormalement douces pour le mois de février auraient pu gâcher l’événement, mais les organisateurs se sont assurés d’avoir des pistes enneigées grâce, notamment, à BRP qui possède des systèmes d’enneigement. «Pour nous, ce n’était pas un enjeu, ce sont des coûts, mais on n’est pas mal pris, à Valcourt, c’est blanc.»

Guillaume Cayer-Richard ne soulève aucun pépin durant les trois jours de l’événement, mis à part le chemin d’entrée qui a été endommagé par les remorques, plus nombreuses cette année. «On va seulement essayer de voir, éventuellement, comment repenser l’entrée pour la garder plus solide.»

Et l’environnement dans tout ça?

Avec tous ces moteurs en même temps en une fin de semaine, le Grand Prix essaie tout de même d’avoir un côté plus écologique. «Ça fait plusieurs années qu’on instaure plusieurs façons de faire, qu’on change un peu notre façon de travailler côté écoresponsable», explique Guillaume Cayer-Richard.

En 2024, l’organisation du Grand Prix avait engagé Festival et événements verts de l’Estrie (FEVE) pour faire un tour de roue annuel complet, de la préparation à l’organisation, pour voir ce qui était fait comme utilisation des matières. «On voulait revoir tout ce qui était photocopies, on a voulu aussi trouver des fournisseurs plus près de nous pour diminuer les distances parcourues.»

Les codes QR étaient alors à l’honneur pour l’information et les horaires. Les matières résiduelles étaient triées de façon plus écoresponsable également. «On fait notre part, on a été capable de mettre une politique écoresponsable maintenant, nos commanditaires nous le demandent aussi de plus en plus.»

Des gagnants heureux

La joie était difficile à cacher pour les coureurs qui sont montés sur le podium des différentes compétitions.

Encore une fois, Dominic Beaulac de Baie-du-Febvre a remporté la première position en moto expert open. «Ça n’a pas été une facile, mais le circuit a été presque impeccable malgré la température annoncée. Mon fils a aussi gagné dans les deux classes amateurs, on est super contents.»

Danick Lambert est monté sur son premier podium à Valcourt en remportant la troisième place du Pro Champ. Crédit Photo : Sarah Gendreau Simoneau / Initiative de journalisme local / La Tribune

Danick Lambert est monté sur son premier podium à Valcourt en remportant la troisième place du Pro Champ.

Pour la catégorie Pro Champ dans l’ovale, Danick Lambert a remporté la troisième place, se hissant du même coup sur le podium pour une première fois à Valcourt. «Je ne le réalise pas encore, c’est un rêve depuis que je suis jeune. J’écoutais le Pro Champ et là c’est moi qui suis sur le podium. C’est mon troisième en Pro Champ, je ne peux pas demander mieux.»

Son objectif, c’était de terminer au 5e rang, ce qui était arrivé samedi. «J’ai dépassé ça et je suis super fier.»

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...