Le Val-Ouest

Hymne à l’espoir

Hymne à l’espoir 1

Pendant que les stratèges
Bien à l’abri et de loin
Raffinent attaques et pièges
Pendant que les soldats
Sursautent au moindre bruit
Rêvant d’une accalmie
Moi, moi, je rage
Moi, moi, je rage
Pendant qu’des chefs d’état
Peaufinent leurs manèges
Pour broyer l’ennemi
Pendant qu’les armuriers
Courtisent les captifs
De combats assassins
Moi, moi, j’explose
Moi, moi, j’explose
Pendant qu’les grands-parents
Éperdus et transis
Succombent sous les débris
Pendant que les enfants
Cherch’ désespérément
Le souffle de leur maman
Moi, moi, je pleure
Moi, moi, je pleure
Pendant que tombent les bombes
S’effondre le moral
Du soldat fantassin
Pendant qu’il fond d’amour
Doutant de sa bravoure
Prêt à céder son tour
Moi, moi, j’implose
Moi, moi, j’implose

Pendant que sur nos têtes
Surchauffe l’atmosphère
Que l’océan déborde
Pendant qu’on dépollue
Tout au long de ma rue
La guerre toujours pollue
Moi, moi, je doute
Moi, moi, je doute
Pendant que le progrès
Piétine et se cherche
Au grand plaisir des uns
Pendant que la richesse
Est trop affaire d’argent
Que se réservent les autres
Moi, moi, je peine
Moi, moi, je peine
Pendant que passe le temps
Que changent les saisons
Je rêve du printemps
Pendant que fond la glace
Que pointent les semis
Enfin je reprends vie
Moi, moi, je rêve
Moi, moi, je rêve

Moi, moi, j’espère
Moi, moi, j’espère

1 La forme de ce texte est empruntée à la chanson de Gilles Vigneault Quand les bateaux s’en vont. Qu’il me le pardonne. Il peut donc être chanté si le cœur vous en dit.

Un avis au sujet de « Hymne à l’espoir »

  1. Tellement beau, profond et touchant! Merci! Gratitude! M. Carbonneau vous m’impressionnez toujours…à chaque fois…Je vous suis vraiment reconnaissante pour tous ces mots réflexifs.

Les commentaires sont fermés.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...