Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

La croix de Sainte-Anne-de-la-Rochelle prend le virage DEL

Il est désormais possible de « s’acheter une croix », de la même manière qu’on allume un lampion à l’église. Avec ses nouveaux DEL aux couleurs infinies et contrôlables par téléphone cellulaire, la croix lumineuse qui surplombe Sainte-Anne-de-la-Rochelle est à la disposition des fidèles et citoyens de la municipalité.

Pendant de nombreuses années, la croix a été illuminée par des néons rouges qui brisaient régulièrement. « Dès qu’il y avait une branche ou un morceau de glace qui tombait, c’était à réparer », explique Roméo Hudon, bénévole à la Fabrique Sainte-Anne. Cela représentait des dépenses de près de 800 $ par année.

L’ancien éclairage rouge au néon. Crédit photo : Marc Gaudreau.

De plus, le néon véritable utilisée dans les enseignes lumineuses – et non les tubes fluorescents pour l’éclairage d’intérieur – est une technologie en voie de disparition. Le réparateur attitré de la croix avait averti la Fabrique : « Des gars qui font des néons, j’en ai rien qu’un et je suis pas sûr d’en avoir un l’année prochaine. Les néons, un moment donné, on sera plus capable de les réparer. »
« Ça fait que j’ai envoyé une petite lettre à la municipalité », relate Francine Giguère, également bénévole à la Fabrique Sainte-Anne. Le conseil municipal a tôt fait de comprendre que l’installation d’une solution plus permanente, comme les DEL, réglerait le problème des néons à réparer année après année.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Une nouvelle technologie… comestible?

La transition s’est donc faite à l’automne dernier, mais aussitôt installé, le nouvel éclairage de la croix a connu quelques déboires. Certaines sections entières n’allument tout simplement pas. Cette fois, il ne s’agit pas de branches ou de morceaux de glace qui viennent briser les tubes de néons, mais bien d’oiseaux!

Après une petite enquête, on se rend compte que les joints de silicone raccordant les différentes sections de diodes sont un mets apprécié de certaines espèces ailées. L’eau pouvait alors s’infiltrer, ce qui provoquait les pannes. La solution a été d’attendre le retour des beaux jours, afin que soient installées des cages empêchant les oiseaux d’accéder directement aux DEL.

Le résultat est à la hauteur des attentes. Le rouge traditionnel des néons a laissé la place à une large palette de teintes. « On la voyait plus, la croix. Depuis qu’on a fait ça, puis qu’on a mis de la couleur, tabarouette, c’est différent! », s’exclame le maire Louis Coutu.

L’apparence de la croix lumineuse est désormais contrôlée à distance à l’aide d’une application. Les citoyens acheminent leur demande auprès de la Fabrique, qui élabore un calendrier en fonction de ces doléances. Par exemple, dans le cadre de la Semaine de l’épilepsie en février, la croix a arboré une coloration mauve, en guise de soutien à la cause.

« Ça nous distingue un peu », reconnait Roméo Hudon. La croix est en effet visible des kilomètres à la ronde, en plus de figurer sur le logo officiel de Sainte-Anne-de-la-Rochelle. « C’est pas rien qu’un signe catholique », précise Francine Giguère. « C’est le signe de notre municipalité. Enlevez ça de là et il reste plus grand-chose à regarder! »

 

Un avis au sujet de « La croix de Sainte-Anne-de-la-Rochelle prend le virage DEL »

Les commentaires sont fermés.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...