Le Val-Ouest

La Fédération de la relève agricole dévoile ses revendications

Unis pour assurer l’avenir de l’agriculture au Québec

La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) et l’ensemble de ses 13 syndicats régionaux dévoilent aujourd’hui 19 revendications. Et ce, pour que des réformes majeures viennent appuyer rapidement la prochaine génération d’agricultrices et d’agriculteurs d’ici.

La relève agricole de l’Estrie est fière d’avoir participé à cette plateforme. Elle joint sa voix à l’ensemble des relèves de partout au Québec pour rappeler que l’autonomie alimentaire doit devenir une priorité au Québec. Pour y arriver, il est essentiel de soutenir la relève agricole de toutes les régions.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Centralisation des revendications au sein d’une plateforme

Les revendications de la FRAQ qui sont rassemblées au sein d’une plateforme sont le fruit d’un travail historique de collaboration entre des jeunes de la relève et des spécialistes indépendants. Elle cumule non seulement les demandes présentées lors des congrès nationaux de l’organisation, mais est également le résultat de consultations tenues auprès des 8 000 jeunes établis en agriculture partout sur le territoire québécois, dont 10 % sont établis en Estrie.

À cet effet, la relève propose de créer un incitatif fiscal sous forme de crédit d’impôt lors de la vente d’une terre agricole. Celui-ci s’appliquerait aux personnes de moins de 40 ans possédant une formation pertinente.

La hausse spectaculaire du prix des intrants agricoles et des taux d’intérêt affecte dramatiquement les liquidités des entreprises de la relève. Les programmes actuels ne sont plus adaptés à la nouvelle réalité économique et financière. La FRAQ demande, d’une part, de doubler les montants du programme Appui financier à la relève de La Financière agricole du Québec. Et, d’autre part, elle revendique le développement d’un prêt à long terme à taux d’intérêt fixe et bas. Ces deux outils sont indispensables pour garder la tête des jeunes entreprises agricoles hors de l’eau dans un contexte imprévisible.

Proposition relative à l’achat local

De plus, la relève agricole propose de travailler en collaboration avec le gouvernement et d’instaurer un crédit d’impôt remboursable à l’achat d’aliments locaux en circuits courts. Cette mesure serait un puissant incitatif vers l’atteinte de l’autonomie alimentaire. Elle favoriserait également les économies régionales. En outre, elle diminuerait le transport routier et encouragerait la consommation de produits sains.

Revendications diverses

Par ailleurs, la FRAQ demande  une plus grande place au sein du cursus scolaire québécois. Elle revendique aussi un financement récurrent des ressources spécialisées en santé mentale pour le milieu agricole.

 

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...