Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

La Fête de la pêche de retour à Maricourt

C’était le retour de la pêche cette fin de semaine au lac de Maricourt. Six-cents truites arc-en-ciel en provenance de la Ferme piscicole des Bobines, à East Hereford, y ont été ensemencées pour le grand bonheur des pêcheurs.

À la suite de l’ensemencement, l’accès au lac avait été restreint afin de conserver le plus grand nombre de poissons pour la tenue de l’activité. Certains Maricourtois ont donc pris leur mal en patience et attendu l’ouverture officielle de la Fête de la pêche.

« Je suis arrivée à 5h45 et il y avait des gens qui attendaient déjà l’ouverture », s’étonne Amélie Senneville, du comité des Loisirs de Maricourt, derrière l’activité. « Vu que ça fait deux ans qu’il y en a pas eu, le monde avait vraiment hâte. Puis en plus, la température est vraiment de notre côté. »

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Jeune garçon tenant un poisson.

Lors de notre passage samedi en milieu d’avant-midi, le contour du lac était peuplé de familles de pêcheurs. La Fête de la pêche permet à tous de s’adonner au sport, sans avoir besoin de l’habituel permis de pêche émis par le gouvernement.

Seul est nécessaire l’achat d’un quota de pêche de quatre poissons, moyennant des frais de 20 $, pour pouvoir accéder au lac lors de la fin de semaine. Les profits amassés vont directement au comité des Loisirs de Maricourt qui réinvestit les sommes.

« Ce qui coute cher ici, c’est l’entretien du terrain », explique Daniel Lussier, membre du comité. L’objectif de l’organisation est d’offrir une activité abordable et rassembleuse. « On a un bel environnement, on veut en faire profiter les gens. »

Sur les 600 truites déversées dans le lac Maricourt, un bon nombre subsiste après la tenue de la Fête de la pêche. Tout au long de l’été, les gens ont la permission de venir y pêcher, cette fois avec leur permis de pêche officiel. S’ils attrapent une prise, une boite de dons est installée aux abords du lac, afin de couvrir les frais d’ensemencement.

« Pendant l’été, on va probablement chercher un 600-700 $ parce que le monde revient », évalue Patrick Laroche des Loisirs de Maricourt. « À l’épicerie, ton poisson va te couter plus cher que ça puis il sera pas aussi frais! »

Avec le marché aux puces du mois de mai, la Fête la pêche fait partie des activités annuelles servant à amasser des fonds pour l’organisme. La dernière prévue au calendrier sera les tirs de chevaux le 21 août prochain, toujours sur le terrain des Loisirs de Maricourt, aux abords du lac.

Les trois membres des Loisirs de Maricourt
De gauche à droite, on retrouve Patrick Laroche, Amélie Senneville et Daniel Lussier du comité des Loisirs de Maricourt.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...