Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

La Grande Marche pour la protection des forêts passe par le Val-Saint-François

Depuis le mois de septembre, des dizaines de marcheurs se relaient aux quatre coins du Québec dans le cadre de La Grande Marche pour la protection des forêts. L’un de ces trajets est passé par Sainte-Anne-de-la-Rochelle et Racine la fin de semaine dernière.

Samedi à Racine, elles étaient quatre marcheuses qui ont affronté la pluie afin de compléter une étape de 10 km qui les a amenées jusqu’à Saint-Denis-de-Brompton. Le quatuor était guidé par Elyse Audet,  résidente de Maricourt. « C’est une cause qui m’interpelle beaucoup, tout ce qui a rapport avec la nature », explique-t-elle.

À l’automne 2020, le gouvernement du Québec a écarté 83 projets d’aires protégées en terres publiques dans le sud de la province. Celles-ci étaient proposées depuis des années autant par le Ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques que des instances municipales, communautaires et citoyennes. On leur a préféré des aires situées dans le nord de la province, là où la biodiversité est moindre.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Ce souci environnemental était ce qui a motivé les accompagnatrices d’Elyse Audet à prendre part à ce bout de chemin qui, elles l’espèrent, provoquera des changements. Le groupe a donc longé la route 222 pendant près de trois heures.

De gauche à droite, on aperçoit Elyse Audet, porteuse du bâton de marche, Ginette Gauthier, Sandra Gauvin et Chantal Parent juste avant leur départ, dans le stationnement jouxtant la Fromagerie Nouvelle France.

La veille, le vendredi 1er octobre, Marie-Josée Auclair a complété seule l’étape de 18 km entre Sainte-Anne-de-la-Rochelle et Racine. Elle qualifie l’expérience de « vraiment challengeante ». « J’ai fait exprès de marcher sur la grand-route. Les gens ralentissaient, remarquaient plus. »

Marie-Josée Auclair reçoit le bâton de marche des mains de Christian Godin, qui arrivait de Waterloo, devant l’église de Sainte-Anne-de-la-Rochelle. Photo tirée de Facebook.

D’ainsi marcher à contre-sens sur une route passante était symbolique à ses yeux. On peut tracer le parallèle entre une masse de gens pressés qui croisent une amante de la nature qui marche d’un pas lent pour la forêt.

Elle compte se rendre avec sa fille à Québec le samedi 16 octobre prochain. Il s’agira du grand rassemblement qui marquera la fin et la convergence des différents trajets en cours depuis quelques semaines à travers la province. Des rassemblements locaux se tiendront également ce jour-là, comme ce sera le cas à Sherbrooke.

Un avis au sujet de « La Grande Marche pour la protection des forêts passe par le Val-Saint-François »

  1. BRAVO! BRAVO! Félicitations gens conscients et engagés afin de conserver des espaces plus VERTS!! Justement avec les dernières élections profitez-en pour manifester votre volonté de garder des espaces dans les endroits publics…et même ENLEVER de l’asphalte pour redonner de la verdure dans nos villages! L’avenir dépend des choix d’aujourd’hui!! Les GRANDS scientifiques nous avertissent!!

Les commentaires sont fermés.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...