Le Val-Ouest

La saison de l’autocueillette est lancée!

En Estrie, ce sont 48 producteurs offrant des activités d’autocueillette qui se sont réunis en tant que regroupement Souvenirs de cueillette. Dans le Val-Saint-François, on en retrouve une demi-douzaine, dont Les Jardins zone orange, à Sainte-Anne-de-la-Rochelle, qui cultivent l’argousier, et le Blanc Marronnier, à Racine, pour la camerise.

On a de grandes attentes pour la saison actuelle, alors que 2020 avait connu un achalandage record. « Avec la pandémie, l’une des premières activités qui ont été permises en juin l’année dernière fut celle de l’autocueillette. La clientèle a été au rendez-vous dans les champs et l’achat local est devenu plus important que jamais », explique Yves Vaillancourt, président du Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie (CIBLE).

Pour sa sixième saison, Souvenirs de cueillette a mis le paquet. Sur son site web, on retrouve une carte géolocalisée des 48 producteurs estriens, ainsi qu’un guide pratique sur la conservation et les recettes possibles de la vingtaine de produits disponibles à l’autocueillette.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Il faut savoir que la saison d’autocueillette débute en juin avec la camerise, se poursuit avec les traditionnelles fraises et framboises en été, mais qu’elle s’étire en automne avec divers légumes comme les courges et citrouilles et se rend même jusqu’en décembre avec les arbres de Noël.

Sur la photo de l’article, on retrouve de gauche à droite : Yves Vaillancourt, président du CIBLE; Andrée-Anne Fisette, propriétaire de la Ferme St-Élie; Étienne Fremond, directeur du CIBLE, et Annie Plamondon, responsable de l’appui au développement du CIBLE.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...