Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

L’appellation Cantons-de-l’Est fait grincer des dents certains Estriens

Le premier volet de l’audience publique sur la demande de changement de nom de l’Estrie se termine cette semaine. Dans la foulée, l’organisme Vision attractivité présentait les résultats d’une étude qui affirme que Cantons-de-l’Est est « le nom le plus efficace pour attirer des gens dans la région. » Cela n’a pas manqué de faire sourciller la Société nationale de l’Estrie.

« On ne répare pas ce qui n’est pas brisé », soutient Etienne-Alexis Boucher, président de la Société nationale de l’Estrie. « La région de l’Estrie va déjà très, très bien, notamment au niveau des seuils migratoires interrégionaux. On est parmi les premières régions dont l’augmentation est la plus importante. »

« Dans le fond, une région est attrayante, non pas à cause de son nom, mais bien à cause des atouts qu’elle présente », poursuit l’ancien député de Johnson et ancien résident de Saint-Denis-de-Brompton. Parmi ces atouts, on peut penser à la qualité de vie, la qualité et l’accessibilité des services publics.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

drapeau Estrien
De gauche à droite, on aperçoit Etienne-Alexis Boucher; le drapeau de l’Estrie, créé en 1981; Évelyne Beaudin, mairesse de Sherbrooke; et Maurice Bernier, homme politique. Photo fournie par la Société nationale de l’Estrie.

Selon l’étude réalisée par Vision attractivité, « le nom Cantons-de-l’Est est celui qui génère le plus d’émotions et est celui qui est davantage associé au style de vie et à la qualité de vie. En résumé, le nom Estrie réfère à la richesse économique et le nom Cantons-de-l’Est réfère à la richesse sociale de la région. »

La directrice générale de l’organisme de concertation, Vanessa Cournoyer-Cyr, mentionne que « malgré les bons résultats migratoires des deux dernières années et l’arrivée de milliers de nouveaux résidents dans la région depuis la pandémie, il n’en reste pas moins que nous devons poursuivre nos efforts d’attraction. » Ceux-ci « doivent être concertés sur un message unique, donc un seul et même nom. »

Échelonné sur trois ans

C’est en octobre 2019 que la Table des MRC de l’Estrie avait pris la résolution de demander au gouvernement du Québec que la région administrative de l’Estrie porte le nom de Cantons-de-l’Est.

En juillet dernier, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et le ministre responsable de l’Estrie ont annoncé que les MRC de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska étaient désormais intégrées à l’Estrie.

Les deux ministres ont par la suite annoncé qu’une consultation publique serait menée afin de sonder l’opinion de la population sur le changement de nom. Le premier volet de la consultation écrite se termine ce 4 février. Il est possible d’y prendre part sur le site de la Commission municipale du Québec.

Dans un deuxième temps, se tiendront les audiences publiques en mode virtuel et présentiel. La consultation virtuelle est prévue le mercredi 23 février, alors que trois audiences en personne auront lieu au courant du mois de mars à Sherbrooke, Granby et Lac-Mégantic. Les détails seront annoncés encore une fois sur le site de la Commission municipale du Québec.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...