Le Val-Ouest

L’automne et ses couleurs

Le son du train aux prémices d’un lever de soleil qui s’avère resplendissant,
La terre que sous nos pieds que l’on a forgé à notre convenance,
Le mal de mer sur terre,
Car de loin, nous sommes venus, et loin, nous irons…

Les arbres se teignent de rouge, d’orange et de jaune,
De si belles couleurs, avant de se perdre, une feuille à la fois,
On les verra planer, par milliers, en quelques jours à peine…
La beauté est éphémère, les bons temps aussi,

Les saisons changent et leur changement demeure,
Cyclique, un rythme auquel nous nous sommes accoutumés,
Nostalgie des moments d’années passées,
Car l’odeur particulière de chaque saison dévoile des secrets enfouis,
De notre mémoire si particulière.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

L’art de renoncer, le sacrifice, un cadeau emballé dans un gant de boxe ….

L’automne nous apprend à nous vêtir de nos plus beaux atours,
Et d’apprendre à y renoncer,
La renonciation est un art qui enrichit la vie,
Les sacrifices font partis des traditions les plus anciennes.

Quelle en est leur signification?

Le professeur de psychologie émérite Jordan Peterson dit dans un de ses discours que le sacrifice est une découverte de notre futur, un moyen d’échanger toute gratification instantanée dans le but de se donner un futur meilleur… Un plaisir contre un accomplissement dans un futur inconnu.

Dans plusieurs cultures, des sacrifices humains et animaux étaient faits pour assurer de bonnes récoltes, car les peuples croyaient qu’il fallait plaire aux dieux pour avoir des températures favorables à l’agriculture, et ainsi de meilleures récoltes. Puis, le temps a passé; avec les progrès des technologies, notre capacité à contourner certains désagréments et notre compréhension grandissante des phénomènes naturels, nos sacrifices deviennent autres; nous sacrifions l’amusement pour le travail et l’apprentissage, les aliments malsains contre une salade ou encore des pensées néfastes contre un pardon. Il s’agit de ces habitudes que nous voulons implémenter, contre notre esprit et notre corps qui nous indique plutôt une voie facile, de paresse ou de plaisir instantané.

Ainsi, des sacrifices, on en fait avec plus ou moins de difficulté, dépendamment de notre résilience ou encore à notre plus grande volonté à se discipliner pour mener à bien une ambition, un objectif. Drôlement, ce qui est le plus difficile est souvent garant de meilleurs résultats dans notre vie d’humain. C’est pourquoi il faut s’y faire aux obstacles, car au fond, ils sont inévitables. C’est ainsi qu’un sacrifice devient nécessaire, d’un ordre moral, car il nous donne accès à l’être que nous sommes, dans ses plus beaux atours, dans sa plus grande discipline et sa plus sereine maîtrise de soi.

Quant aux renonciations, il s’agit de remettre en cause nos attachements, et d’accepter de se défaire de ce qui est nuisible à notre bien-être physique et mental. Ces abandons sont parfois difficiles à faire, mais c’est pour un bien,

Tout comme ces feuilles qui tombent, et qui laissent dépaysés, les branches de l’arbre,
Il ne faut penser à l’absence, mais plutôt de voir la beauté de la transition, et des transformations qui s’opère,
Dans quelques mois, de nouvelles feuilles viendront et ce sera la renaissance,
Mais avant cela, nous sommes invités à faire ce qu’il y a de plus difficile;
Un sacrifice pour un futur incertain que nous voulons meilleur…

Lire la chronique précédente :

Une énergie au cœur de la vie: la lumière

 

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...