Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Le Bloc Québécois à Glasgow pour la COP26 sur les changements climatiques

Andréanne Larouche, députée de Shefford, se réjouit de la présence du Bloc Québécois à la 26e Conférence des Nations unies sur le climat, du 1er au 12 novembre, à Glasgow en Écosse. Ce rendez-vous crucial pour l’avenir de la planète réunit des leaders et organisations climatiques de partout dans le monde. La porte‑parole du parti en matière de Changements climatiques, Kristina Michaud, y fera valoir les propositions climatiques du Bloc Québécois, notamment sur la nécessité de cesser le soutien gouvernemental aux énergies fossiles et d’appuyer la transition écologique par la finance verte, en incitant les banques à délaisser le secteur pétrolier en optant plutôt pour l’énergie propre, l’innovation et l’expertise des entreprises vertes du Québec.

« Le Canada se targue d’être un leader dans la lutte aux changements climatiques, mais ses intentions n’ont jusqu’ici été suivies d’aucune action pour engager une véritable transition énergétique. La COP26 sera notamment l’occasion de lui rappeler les actions immédiates à mettre de l’avant afin d’atteindre les cibles qu’il s’est données en matière de réduction des GES. Ce sera également le baptême du feu pour le nouveau ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault. Les attentes sont extrêmement élevées envers l’ex-militant et le Bloc Québécois compte bien lui faire part des priorités et propositions du parti en matière de climat », affirme la députée de Shefford.

Transition énergétique et finance verte

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Selon Andréanne Larouche, la première étape de cette transition énergétique est de renoncer à tout nouveau projet d’exploitation d’énergies fossiles, comme l’a récemment annoncé le Québec. Le Canada doit mettre un terme à tous les nouveaux projets d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures. C’est ce que demandent les groupes environnementaux et c’est ce que propose le Bloc Québécois.

« La COP26 apparait comme l’occasion idéale de s’engager formellement dans l’action climatique. Le Canada a l’opportunité d’accélérer le virage écologique avec une finance verte, en poussant les banques vers l’innovation au Québec, créatrice de richesse à même notre énergie propre, notre savoir-faire, nos centres de recherche et nos entreprises. L’investissement dans les énergies vertes, comme le fait le Québec depuis de nombreuses années, est certainement une voie écologique porteuse pour notre avenir et celui du climat mondial », conclut la députée Andréanne Larouche.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...