Le Val-Ouest

Le Québec est une nation dont la seule langue officielle est le français.

À l’occasion du trentième anniversaire de la formation politique, le Bloc Québécois a déposé une motion afin que la Chambre des communes prenne acte de la volonté du Québec d’inscrire dans la constitution que les Québécoises et les Québécois forment une nation et que le français est la seule langue officielle et commune du Québec.

Le parti revenait ainsi à la charge avec une motion identique à celle qui n’avait pas obtenu l’appui unanime de la Chambre des communes le 26 mai dernier. Cette fois, un vote par appel nominal devait obliger tous les députés à se prononcer ouvertement et en leur nom.

La motion, déposée par M. Blanchet lui-même, a été portée aux voix le mercredi 16 juin : Le Bloc Québécois a récolté :  281 POUR; 2 CONTRE; 36 ABSTENTIONS. Une reconnaissance inédite à Ottawa de l’importance de la loi 101 au Québec.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

La députée de Shefford, Andréanne Larouche, a salué l’appui historique de la Chambre des communes à l’application de la loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale hier lors du vote sur le projet de loi C-254.

De son côté, le gouvernement Trudeau déposait cette semaine son projet de loi C-32, réformant la Loi sur les langues officielles, dans lequel il s’oppose à l’application de la Charte de la langue française aux entreprises sous sa juridiction. Le fédéral souhaite plutôt étendre l’application de sa propre loi sur les langues officielles, faisant la promotion du bilinguisme plutôt que du français au sein des institutions relevant de ses compétences.

Le Québec est une nation française

Andréanne Larouche salue le soutien de la part de tous les partis fédéraux confirmant la légitimité de la démarche d’affirmation entreprise par le Québec dans le cadre de l’étude de son projet de loi 96.

« Le Québec n’avait évidemment pas besoin de l’aval du Parlement canadien pour former une nation francophone et pour le proclamer. Mais l’Assemblée nationale du Québec a maintenant davantage les coudées franches pour mettre en place des lois qui correspondent aux choix démocratiques de la nation québécoise et à ses consensus. Les Québécoises et les Québécois forment une nation dont la seule langue officielle et commune est le français.», conclut Andréanne Larouche, députée de Shefford.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...