Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

L’école de l’Odyssée marche pour la santé de la planète

Le Jour de la Terre du 22 avril a été souligné de belle façon à l’école secondaire de l’Odyssée à Valcourt. La journée a débuté par une grande marche dans les rues de la ville, avant de se poursuivre en classe.

Près de 200 élèves ont pris le départ depuis la cour de l’école secondaire avant de déambuler le long de la rue St-Joseph, de l’avenue du Parc et du boulevard des Érables. Le cortège était escorté par un patrouilleur de la Sureté du Québec et plusieurs membres du personnel de l’école.

Le départ et l’arrivée de la marche se sont faits sur la rue Desranleau.

La journée thématique s’est poursuivie avec des ateliers de discussion et de réflexion en classe et la présence d’invités. « On a demandé à plein de gens de la communauté, des parents, de venir accompagner la conversation », explique l’enseignant Nicolas Busque, responsable du projet Carboneutre à l’Odyssée.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Ainsi, parmi la quinzaine de membres de la communauté répartis dans autant de groupes-classes, on retrouvait Hugo Thibaudeau Robitaille, biologiste senior chez T2 Environnement. L’entreprise possède un bureau dans le Canton de Valcourt. En plus d’être parent d’élève, M. Thibaudeau Robitaille travaille sur la revitalisation des sites miniers et possède une grande connaissance de la santé des sols.

La classe de l’enseignant de français cinquième secondaire, Guy Trépanier, avait la chance de recevoir la députée fédérale de Shefford, Andréanne Larouche. Avant d’être élue, Mme Larouche s’est impliquée dans le milieu communautaire de sa région en siégeant, entre autres, pendant dix ans au conseil d’administration de l’organisme Foire Écosphère, basé à Sutton.

« D’être avec vous aujourd’hui, pour le Jour de la Terre, je trouve ça super le fun d’avoir l’occasion d’échanger avec vous ce matin. Ça me permet de souligner d’une façon différente cette journée. »

La députée de Shefford, Andréanne Larouche, se définit comme une militante en environnement.

Mme Larouche a énuméré les actions entreprises au quotidien afin d’améliorer le sort de la planète. « Lorsque j’ai été élue, mon bureau est devenu carboneutre. » De même, la députée s’est dotée d’un véhicule hybride. « Ça fait une différence dans les gaz qu’on émet, surtout quand on fait beaucoup de route dans une grande circonscription comme Shefford, qui va de Racine jusqu’à Rougemont. »

Rappelons que l’école secondaire de l’Odyssée est l’une des premières écoles au Canada à avoir visé la carboneutralité par différents projets. Un des enjeux mis de l’avant dans son projet éducatif est l’éducation environnementale et la formation des écocitoyens de demain.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...