Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

L’UPA-Estrie souligne ses 90 ans et ses nombreux défis

La Fédération de l’UPA-Estrie tenait sa 90e assemblée générale annuelle la semaine dernière. Cette AGA marquait la première année du mandat de président de Michel Brien, producteur de lait et de foin de commerce à Racine.

« Bien des choses ont changé depuis […] 1932. Ce qui ne change pas, c’est notre volonté de défendre les intérêts collectifs des producteurs et des productrices », a déclaré le président de l’UPA-Estrie et copropriétaire de la ferme Mylixy, à Racine.

« Depuis six ans, l’Estrie est la région ayant enregistré la plus grande augmentation du nombre de fermes, soit 7 %. C’est une bonne nouvelle pour la vitalité régionale. Mais la pression provoquée sur le prix des terres exacerbe les problèmes d’accès à la terre pour la relève », s’inquiète M. Brien (notre photo d’en-tête).

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Le Val-Saint-François et les autres MRC

Un écriteau porte le nom du syndicat local du Val-Saint-François
Le syndicat local du VSF est le seul à regrouper deux MRC vu le faible nombre d’entreprises agricoles à Sherbrooke.

Parmi les sept MRC qui composent pour le moment le territoire de l’UPA-Estrie, celle du Val-Saint-François demeure celle où l’on retrouve le plus grand nombre de fermes avec 576.

La situation pourrait changer à terme avec l’annexion des MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska. Le transfert des deux MRC anciennement situées en Montérégie est déjà chose faite au niveau de l’administration provinciale, mais reste à compléter du côté de l’UPA.

« Tous les comités externes sur lesquels on siège maintenant travaillent avec neuf MRC. […] Les producteurs, ça leur fait toujours peur de changer de fédération. […] Je pense que c’est important que ça se fasse dans les prochains mois », a avancé le président Brien.

De 1932 à 2023

L’Union diocésaine de l’Union catholique des Cultivateurs de Sherbrooke a tenu un premier congrès en 1932. Elle compte alors 1000 membres. Aujourd’hui, l’UPA-Estrie regroupe 4958 producteurs agricoles propriétaires de 2779 fermes. Une centaine de ces producteurs s’étaient déplacés pour l’AGA 2022, qui a eu lieu au Club de golf de Sherbrooke.

L’année 2023 « risque d’être plus difficile pour l’ensemble des producteurs. Même chose au niveau des grandes cultures. Les engrais vont doubler », prévoit Michel Brien. Cette « augmentation drastique du prix des intrants » et la hausse des taux d’intérêt ont mené la fédération estrienne à demander l’instauration d’un programme d’aide d’urgence.

Une affiche souligne les 90 ans de l'UPA-Estrie

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...