Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Maricourt émet le permis de porcherie. La DG démissionne.

Il y a deux semaines, quatre conseillers municipaux de Maricourt s’étaient opposés à l’émission du permis de construction de la porcherie de 3996 bêtes. Ceux-ci, de même que la municipalité, ont entretemps reçu une mise en demeure de la part du promoteur Gestion Isadan Inc. Lors de la séance du 13 juillet, le permis de construction a finalement été octroyé.

Le maire Robert Ledoux a admis que « c’est un rapport de force. Les citoyens ont voulu retarder le projet, mais le promoteur était en droit d’être accepté dès le début juin. Si je me mets à la place du promoteur, il prend ce qu’il a à sa disposition : des mises en demeure. »

Une forte mobilisation du milieu

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Le maire Ledoux s’avoue tout de même agréablement surpris : « Avec tout ce qui s’est passé ici, les [paliers de] gouvernements ont été avisés, les journaux, la télé… Ça a fait bouger bien des choses que les gens se soient opposés ici. Mais on pouvait pas s’opposer et dire non. »

Le Maricourtois Sébastien Michon a lui aussi fait état de cette mobilisation. « J’ai jamais vu un conseil municipal avec autant de gens. Ça prouve toute l’importance de ce projet-là. Ça a suscité beaucoup de débats, beaucoup de tiraillements. Je trouve ça dommage que, la semaine passée, il y ait eu ces mises en demeure-là. »

Une cinquantaine de personnes ont assisté à la séance du 13 juillet. COVID oblige, certaines étaient à l’intérieur de la salle communautaire de Maricourt, alors que d’autres suivaient la réunion de l’extérieur à l’aide d’un haut-parleur.

De son côté, la directrice générale, Nancy Daigle, a remis sa démission aux membres du conseil le 6 juillet dernier. Elle demeurera en poste jusqu’au 13 août. Elle n’a pas souhaité émettre de commentaires, alors que des discussions entre elle et le comité des ressources humaines de la municipalité suivent leur cours pour tenter de trouver un terrain d’entente et potentiellement éviter un processus d’embauche.

On aperçoit la directrice générale de Maricourt, Nancy Daigle, à droite du maire Robert Ledoux.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...