Noël et jour de l’An 2020, une période unique!

Quand Augustin Noël, un ami de mon père me dit qu’il ne se souvient pas d’une période aussi pire que maintenant, je suis très surpris. Bon, il faut dire qu’Augustin est venu au monde en 1919 soit la même année que la grippe espagnole. Il en a vu des affaires passer dans sa vie. Il a toujours de bons souvenirs à me raconter. Mais il n’est pas dupe et sait très bien que cette année, il vivra une période des Fêtes comme il n’en a jamais vécue. Lui qui a eu plusieurs (13) enfants et qui est toujours à l’affût de l’actualité, garde le moral et est optimiste.

Et nous, comment allons-nous souligner et nous souvenir des Fêtes 2020?

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Nous pouvons croire tout ce que l’on veut sur la cause de cette pandémie, mais pour les prochaines semaines une chose est sûre, nous avons les deux pieds dedans. Nous seuls, individuellement, pouvons faire la différence pour nos proches, nos enfants et leur avenir. Dans les prochains jours, notre attitude de nous envers nous, de nous envers nos proches et tous nos contacts quotidiens va faire de cette période un bon, un mauvais et/ou un très mauvais souvenir.

Plus tard, quand tout sera derrière nous, il sera peut-être temps de regarder les faits froidement et de juger si les principaux acteurs et décideurs ont bien ou mal agi.

Mais en attendant, soyez prudents, trouvez une façon agréable pour passer ce moment et peut être que certains d’entre vous découvriront que l’éloignement physique nous rapproche aussi émotivement.

Joyeuse Fêtes, il n’en tient qu’à vous!