Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Piraté, le Canton de Valcourt envoie des centaines de courriels frauduleux

L’équipe municipale du Canton de Valcourt a eu une bien mauvaise surprise en débutant sa journée de travail, ce mercredi 9 mars. Pendant la nuit, la boîte courriel de la greffière et trésorière, Julie Marcotte, a envoyé plusieurs centaines de messages contenant une pièce jointe corrompue.

Les destinataires sont des personnes impliquées en politique municipale ou membres de la Fédération Québécoise des Municipalités (FQM). D’ailleurs, la grande majorité de ceux-ci ne figuraient même pas parmi le répertoire de contacts de la boîte courriel d’origine, ajoutant au mystère.

« Je peux pas vous dire la cause exacte de tout ça », s’étonne la directrice générale du Canton, Holly Hunter. « On a été piraté. Il y a plusieurs centaines de personnes qui ont reçu un courriel avec un lien dedans. Ça a été envoyé depuis notre adresse à la réception, mais c’est pas nous qui l’avons envoyé. »

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Quelques indices incriminants

Le courriel frauduleux est plutôt concis : « Bonjour. Trouver (sic) l’avis de paiement dû pour le mois. Contactez-moi pour plus d’informations. » L’envoi se termine avec la véritable signature de la greffière Julie Marcotte. La pièce jointe problématique s’intitule Avis de paiement.pdf et contient le virus.

Capture d’écran du courriel frauduleux envoyé par le Canton de Valcourt.

« C’est sa signature. Ça ressemble à quelque chose qui vient d’elle, mais ça l’est pas. C’est épeurant un peu », s’exclame la directrice générale. Les courriels normalement envoyés par le Canton de Valcourt diffèrent quelque peu. « C’est mieux formulé, c’est plus officiel. C’est plus personnalisé aussi. On n’envoie pas juste une facture. On dit : ‘Voici la facture pour votre permis.’ »

Branle-bas de combat à l’hôtel de ville

Quelques heures après l’envoi massif, le système antivirus du Canton de Valcourt était parvenu à détecter l’activité suspecte sur le périphérique de la greffière trésorière. « Tout son système a figé. Elle peut pas envoyer de courriels », explique Mme Hunter.

« On recevait beaucoup de messages de tout le monde qui nous avertissait puis qui nous questionnait, mais elle pouvait pas répondre. Puis de toute façon, il y en a trop maintenant. On peut plus répondre! »

Le Canton de Valcourt a tôt fait d’afficher un avis sur son site internet. De même, un message a été enregistré sur la boîte vocale « pour dire : ‘On est au courant. Supprimez-le [le courriel], puis surtout, ne cliquez pas sur le lien », conclut la directrice générale.

L’ordinateur par lequel est arrivé le virus est depuis entre les mains de Normand Latourelle, de La Paperasse, pour un nettoyage de fond en comble.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...