Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Préparez votre défi « civique »

Claude Lemire Tpi.

 

 

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

 

 

La prévention, je la cultive !

Depuis quelques années, les efforts en matière de prévention des incendies, déployés par les agriculteurs ont visiblement augmentés. Pour n’en nommer que quelques-uns, on parle ici de travaux d’électricité confiés à un maître électricien, d’applications mobiles de télésurveillance des circuits d’électricité, de ventilation et d’alimentation en eau, du remplacement des milliers de petites balles de foins dans la tasserie par de grosses balles entreposées à l’extérieur, de la relocalisation des réservoirs de carburant à l’extérieur à plus de 12 m des bâtiments, du retrait des ampoules incandescentes au profit de celles au néon ou au DEL, etc.

Comme une très grande proportion des incendies est d’origine électrique et que les bâtiments agricoles récents, comptent de plus en plus de ces appareils, il serait logique de croire que le nombre d’incendie ait augmenté. Heureusement, il n’en est rien. Les visites de prévention faites par votre service incendie, combinées à la conscientisation des agriculteurs, font en sorte que les incendies provoquent moins de pertes et sont beaucoup moins importants qu’auparavant. Aux agriculteurs qui se sentent concernés, MERCI ! nous vous rappelons que la prévention, ça se cultive aussi !

Préparez votre défi « civique »

Tout le monde le sait, la rapidité d’intervention des services d’urgence peut faire toute la différence. Que ce soit pour les paramédics, les pompiers ou la police, vous voudrez qu’ils arrivent rapidement. Trouver votre résidence n’est pas toujours facile. Moins de 15 % des appels reçus pas vos pompiers, concernent un incendie où de la fumée peut être perçue avant même d’arriver sur les lieux. Pratique, nous n’avons pas à chercher d’adresses. Mais pour les quelques 85% d’appels qui restent, vos pompiers doivent être extrêmement attentifs afin de trouver le numéro civique du bâtiment concerné.

Nous vous mettons donc tous au défi de revisiter la façade de votre bâtiment et de modifier, s’il y a lieu, l’affichage de votre numéro civique si celui-ci n’est pas bien visible. Pour vous aider, voici les critères auxquels doivent répondre cet affichage obligatoire . Évidemment, ceci ne s’applique pas si votre municipalité a volontairement installé votre numéro civique sur un poteau près de la rue ou de la route.

  • votre numéro civique doit être sur la façade donnant sur la rue;
  • votre numéro civique doit être de couleur contrastante avec celle du mur;
  • votre numéro civique doit être en bordure de la rue ou de la route, si le bâtiment est à plus de 20 m de celle-ci;
  • votre numéro civique ne doit pas être caché (ex. décoration, abri temporaire, gros arbre);
  • votre numéro civique doit être éclairé, afin d’être visible en tout temps (même la nuit !)

Comme souvent un luminaire est placé à un de ces endroits, nous trouvons qu’il est facilement repérable lorsqu’il est installé à gauche, à droite, au-dessus ou sur la porte avant. Nous vous demandons d’éviter de l’installer sur un poteau de galerie ou à la verticale sur votre bâtiment. Nous tenons à mettre l’emphase sur l’éclairage de nuit. En quincaillerie, pour moins de 15 $, vous pouvez vous procurer une ampoule au DEL munie d’un capteur qui l’allumera et l’éteindra selon la luminosité extérieure. Une ampoule au DEL allumée toute la nuit ne vous coûtera guère plus de 10 $ par an.

Surveillez notre page Facebook car en octobre, un défi appelé «Défi civique» vous sera lancé. Vous devrez publier une vidéo en invitant des ami(es) à le faire aussi, démontrant que la nuit venue, votre numéro civique répond aux 5 exigences énumérés dans cette chronique.

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...