Le Val-Ouest

Printemps hâtif: les producteurs d’érable s’ajustent

L’arrivée hâtive du printemps a compliqué la tenue des activités hivernales à travers la région. Mais l’hiver plus clément et les températures plus chaudes ne semblent pas déranger outre mesure les producteurs d’érable, qui gardent une attitude positive.

Les acériculteurs ont déjà un agenda bien rempli, alors que la sève d’érable s’est mise à couler plus tôt qu’à l’habitude.

« Il faut bien sûr s’ajuster à la situation, avec par exemple des écarts de température importants en l’espace de quelques heures. Mais la météo, c’est une question de cycles », soutient Marie-Claude Laverdière, gérante de l’érablière Au Bec sucré, à Valcourt.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

Pierre-Luc Ferland, copropriétaire de l’érablière Ferland, à Racine, soutient que l’été 2023, qui a été très pluvieux, a été bénéfique pour les érablières.

« La neige moins abondante ne nous aide toutefois pas. De plus, quand il fait plus chaud, ça favorise le développement de bactéries. Mais j’ai confiance qu’on connaîtra des périodes suffisamment froides, au cours des prochaines semaines, ce qui nous donnera un bon coup de main », déclare-t-il.

M. Ferland s’attend à une bonne production pour ce printemps.

« On a pu récolter davantage de sirop d’érable en février que l’an dernier. Lorsqu’on atteint durant ce mois 20 % de la production prévue, c’est bon signe », mentionne-t-il.

Même son de cloche pour l’érablière Au Bec sucré.

« Ça s’est bien déroulé pour la première coulée. On s’attend à avoir encore pas mal de neige prochainement, d’autant plus qu’il y a dans la région de Valcourt un mini-climat qui nous favorise », confie-t-elle.

Le printemps s’annonce d’ailleurs bien rempli pour les deux érablières.

« Nous proposons à chaque printemps des visites privées de notre site et les gens apprécient beaucoup cette activité, qui fait découvrir plusieurs aspects de la production de sirop d’érable », affirme Pierre-Luc Ferland.

« On a déjà reçu un grand nombre de réservations pour nos soupers du week-end. C’est une occasion de célébrer l’arrivée du printemps tout en se régalant avec sa famille et ses amis. On est prêts! », conclut Mme Laverdière.

À lire aussi :

739 nouveaux acériculteurs

 

 

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...