Le Val-Ouest

Projet Le Houppier : Saint-François-Xavier fait une offre d’achat pour un terrain

Un pas de plus vient d’être franchi vers la concrétisation du projet intergénérationnel Le Houppier. La municipalité de Saint-François-Xavier-de-Brompton vient de faire une offre d’achat conditionnelle pour un terrain appartenant à la Fabrique, situé en arrière du Jardin des sages.

L’offre d’achat de 250 000 $ est conditionnelle à ce que Le Houppier reçoive du financement pour démarrer son projet. Une condition qui a été acceptée par la Fabrique et l’Archidiocèse de Sherbrooke.

Conserver une vocation communautaire

« La Municipalité tient à ce que ce secteur, qui est notre noyau villageois, conserve une vocation communautaire. Cette offre d’achat conditionnelle consolide cette vision du conseil », souligne Adam Rousseau, maire de Saint-François-Xavier-de-Brompton.

Pour lui, cette action permet de soutenir le projet du Houppier, qui est de créer une garderie en milieu naturel ainsi que d’implanter des espaces communautaires et de l’hébergement pour les aînés.

La municipalité choisit aussi de poser un geste pour conserver l’environnement. « On protège les milieux humides et naturels qui s’y trouvent. Ils retiennent et filtrent l’eau de la nappe phréatique qui alimente les puits des citoyens. »

À cela s’ajoute le fait d’assurer un financement pour l’église au cœur du village.

« La Municipalité tient à ce que ce secteur, qui est notre noyau villageois, conserve une vocation communautaire », souligne Adam Rousseau, maire de Saint-François-Xavier-de-Brompton (debout, à droite sur la photo).   (crédit photo : municipalité de Saint-François-Xavier-de-Brompton)

Pas d’impacts sur le budget municipal

L’offre d’achat est valide jusqu’en décembre 2026. Si Le Houppier obtient son financement, la municipalité versera 150 000 $ à la Fabrique en un versement. Puis 10 000 $ par année pendant 10 ans. Le Houppier achètera ensuite à la municipalité une partie du terrain au coût de 150 000 $.

Selon le maire, cette transaction ne devrait pas avoir d’impacts sur le budget municipal. « Lorsque la municipalité a acheté le terrain de la Fabrique pour en faire un terrain de soccer, en 2020, nous avions convenu de le payer en raison de 10 000 $ par an, pendant 5 ans. Le fait de verser 10 000 $ par an à La Fabrique ne constitue donc pas une augmentation de la taxation
pour le citoyen », précise Adam Rousseau.

« Un énorme coup de pouce »

L’instigatrice de ce projet, Guylaine Leclerc, se réjouit de ce soutien de Saint-François-Xavier-de-Brompton. « Cet appui concret de la municipalité nous donne un énorme coup de pouce pour poursuivre notre projet », croit-elle.

Pour Guylaine Leclerc, Le Houppier est un projet « novateur et unique, qui n’entre pas dans les petites cases connues ». Elle est toutefois convaincue qu’il sera utile à l’ensemble des citoyennes et citoyens. « Le milieu de vie que nous voulons créer au cœur du village répond aux besoins des parents qui veulent une garderie, même le soir et la fin de semaine. De même qu’aux aînés qui doivent quitter leur maison. Ainsi qu’à toute la population qui cherche des locaux pour leurs activités. »

« Le milieu de vie que nous voulons créer au cœur du village répond aux besoins des parents, des aînéset de toute la population », croit Guylaine Leclerc, instigatrice du projet Le Houppier.  (crédit photo : Le Houppier)

À LIRE AUSSI dans Le Val-Ouest :

Un projet en nature pour enfants et aînés à Saint-François-Xavier-de-Brompton

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...