Le Val-Ouest

Richmond inaugure sa murale

Elle est là depuis l’été, mais n’avait pas encore été inaugurée. C’est maintenant chose faite depuis la fin de semaine dernière. La nouvelle murale qui trône au centre-ville de Richmond met autant en valeur le passé autochtone que l’histoire récente de la région.

« Vous êtes les bienvenus sur le territoire abénaki ». C’est l’inscription qui trône au sommet de la murale. Pour être exact, il s’agit plutôt d’une traduction puisque l’écrit original en abénaki va ainsi : « K’wlipaï8ba W8banakiak wdakiw8k ».

Outre la mention en langue autochtone, on retrouve la devise « Un riche héritage, un avenir florissant » en français et en anglais. L’héritage est le thème principal de l’œuvre avec ses nombreux clins d’œil à la région de Richmond.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

Un heureux mélange de cultures

Sur la fresque, on retrouve, bien entendu, le pont Mackenzie, le chemin de fer, l’exposition agricole… De manière plus subtile, on salue également les immigrants qui ont colonisé le canton. Le personnage principal de la murale tient un panier de fleurs symboliques.

Les roses Tudor représentent les Anglais; les fleurs de lys, les Français; le trèfle, les Irlandais; le chardon, les Écossais; les jonquilles, les Gallois; et les Tulipes, les Hollandais. Les Abénakis y ont bien entendu leur place avec les fraises et le foin d’odeur séché.

Aperçu de la murale
Un panneau d’interprétation, à proximité de la murale, recense tous les détails qui composent l’œuvre. Crédit photo : Richmond County Historical Society

« L’objectif de ce projet est de rappeler à tous les habitants du quartier que nous avons tous notre place ici », rappelle la Société historique du comté de Richmond (SHCR). « Nous avons une histoire commune et nous avons tous contribué au développement du quartier, quelles que soient nos racines ethniques. »

Beaucoup de travail en amont

La SHCR a travaillé sur le projet de murale avec la Société St-Patrick de Richmond. Celui-ci a débuté en avril 2019, pour aboutir trois ans plus tard. Le résultat final trône sur toute la hauteur du mur de la Quincaillerie Richmond qui fait face à la Place René-Thibault.

Samedi dernier, plus d’une soixantaine de personnes ont assisté à l’inauguration. Dans le lot, on retrouvait Jacques T. Watso, du conseil des Abénakis d’Odanak, en aval de la rivière Saint-François. Celui-ci avait concocté de la soupe sagamité accompagné de pain bannique pour les gens présents.

La murale est l’œuvre de Mur Mura, qui s’était chargée de la réfection de la murale de l’hôtel de ville à Valcourt.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...