Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Situation intenable pour le transport collectif et adapté en région

L’Union des transports adaptés et collectifs du Québec (UTACQ) lance un ultime appel au gouvernement du Québec afin que l’aide financière promise pour l’année 2021 soit versée de façon immédiate.

Maintenant rendu à la fin avril 2022, aucun organisme ou MRC n’a encore reçu de subvention issue des programmes d’aide gouvernementaux en transport collectif pour la dernière année et seulement la moitié de l’aide financière attendue a été versée en transport adapté. La situation est maintenant critique pour certains organismes de transports dans les régions du Québec.

« Les gestionnaires d’organismes sont découragés. Ce sont les MRC et municipalités qui ont avancé les liquidités nécessaires pour offrir la prestation de service aux usagers pour les coûts d’exploitations en transport rural depuis plus d’un an. « Nous sommes à bout de ressources. On s’interroge maintenant sur la capacité à maintenir les services pour la suite, explique Marc-André Avoine, président du conseil d’administration de l’UTACQ. « À l’instar des grandes villes comme Montréal et Québec, il y a de beaux projets partout en région et faute de financement, ces projets ne pourront pas se réaliser », ajoute-t-il.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Appui de la Fédération québécoise des municipalités (FQM)
Cette situation demande une action sans délai, cela doit être une priorité. La FQM a par ailleurs adopté à l’unanimité le 1er avril dernier une résolution demandant au « ministère des Transports d’effectuer immédiatement le versement des aides financières impayées pour l’année 2021 ». Cette demande n’a elle non plus pas eu d’écho à Québec.

L’UTACQ demande également que le programme d’aide au développement du transport collectif (PADTC) et du programme de subvention en transport adapté (PSTA) soit adapté aux réalités de chaque territoire, mais aussi à l’augmentation importante des coûts de transport autant en taxi qu’en autobus.

« Le milieu municipal a fait sa part, c’est maintenant au gouvernement du Québec d’agir et à tout le moins de respecter ses engagements. On ne peut pas sérieusement parler de développer la mobilité durable en laissant s’effriter les services existants et en ne se préoccupant pas des citoyens des régions. Un financement prévisible, récurrent et flexible est nécessaire », conclut Marc-André Avoine.

À propos de l’UTACQ
Réunis et solidaires, engagés et maîtrisant l’information relative à tous les modes de transport et les mécanismes d’organisation des services, les membres de l’UTACQ assurent une offre de mobilité durable aux citoyens du Québec qui leur permet d’atteindre leurs objectifs de développement personnel et professionnel, dont l’accès à tous les services, mais aussi à tous les territoires, sans barrières. L’Union représente aujourd’hui 75 services de transport adapté et de transport collectif régional qui couvrent plus de 800 municipalités québécoises.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...