Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Valcourt met un frein aux comportements dangereux au volant

Lasse de recevoir des plaintes en lien avec la sécurité routière, la Ville de Valcourt compte bien prendre action afin de devenir un exemple en la matière.

« Les citoyens et les visiteurs de la ville vont devoir comprendre que les rues sont limitées à 50 km/h pour une raison de sécurité et que les panneaux d’arrêt ne sont pas des décorations. » C’est ce que le maire Pierre Tétrault annonce d’emblée lors de la tenue du comité d’atténuation de vitesse, mis en place par la Ville de Valcourt.

Depuis son arrivée en poste en octobre 2021, le maire a reçu plusieurs confidences de citoyens indiquant que le Code de la sécurité routière n’est pas respecté par plusieurs automobilistes. Certains secteurs de la ville sont dangereux par moment, notamment pour les piétons ou les enfants.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

«On ne peut pas laisser aller les choses. Il faut agir avant d’avoir un accident sur la conscience.»
– Daniel Lacroix, conseiller siégeant au comité

Même son de cloche du côté de Jacinthe Charron, responsable des communications pour la Ville et mère de jeunes enfants. « Nous travaillons fort pour attirer les jeunes familles à s’établir dans notre belle ville. Il faut être capable de leur offrir un milieu sécuritaire. Moi, ça ne me rassure pas du tout quand je vois des automobilistes qui ne ralentissent même pas et passent sur le stop devant l’école primaire. Dans ma tête, c’est inconcevable! »

100 km/h dans une zone de 50

L’analyse des données recueillies à l’aide des panneaux indicateurs de vitesse installés dans la ville révèle des comportements répréhensibles sur certaines artères. On a pu observer des pointes de plus de 100 km/h dans des zones où la limite est de 50 km/h. Plusieurs plaintes font également référence à des arrêts obligatoires qui sont omis de façon répétée à des endroits névralgiques, comme devant l’école primaire ou dans des quartiers résidentiels.

Une lettre signée par le maire a été envoyée en avril dernier, dans un secteur où le problème est sévère. Elle visait à faire prendre conscience aux résidents du secteur de l’importance de respecter le Code de la sécurité routière. Toutefois, selon le maire Tétrault, « l’effet a été de courte durée. Les gens qui ont l’habitude de rouler et de ne pas faire leurs stops ont fait attention une semaine ou deux. Mais quand on chasse le naturel, il revient au galop! »

Des moyens pour y remédier

La Ville de Valcourt a fait parvenir de nombreuses requêtes auprès de la SQ afin d’obtenir davantage de surveillance policière. Elle dit envisager d’installer des dos d’âne et des bollards centraux, de réduire la limite de vitesse sur l’ensemble du territoire et d’acheter un radar mobile.

La municipalité n’est pas la seule aux prises avec un problème de vitesse des citoyens. Racine a annoncé réduire la limite de vitesse à 40 km/h sur son territoire plus tôt cette année. Bonsecours et Maricourt ont elles aussi implanté des mesures afin de décourager les conducteurs téméraires.

Les citoyens qui constatent une récurrence dans un comportement dangereux sont invités à recueillir les numéros de plaques d’immatriculation des véhicules fautifs ou, du moins, une description précise du véhicule et du conducteur. Ils peuvent par la suite faire une plainte auprès de la SQ en composant le 819-310-4141.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...