Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

L’UPA-Estrie ramène l’agriculture et la forêt à l’avant-plan de la campagne électorale

Logo UPA Val et SherbrookeDes représentants de la Fédération de l’UPA-Estrie ont rencontré aujourd’hui des candidats des partis en élection pour remettre à l’avant-plan certains enjeux agricoles et forestiers vécus en Estrie.

L’agriculture et la foresterie privée sont reconnues comme les premiers secteurs primaires de la région. Nous devons manger trois fois par jour, tout en nous approvisionnant le plus localement possible et en favorisant la protection de l’environnement. La zone agricole est menacée de toute part, ce qui provoque l’augmentation faramineuse du prix des terres au-delà de leur potentiel de rentabilité agronomique. Les producteurs et les productrices vieillissent et vivent de l’essoufflement. Dans ce contexte, comment les partis comptent-ils favoriser l’établissement de la relève qui doit continuer à nourrir le Québec?

Après avoir entendu les propositions des partis et leurs engagements, les représentants de l’UPA-Estrie ont mis l’accent sur les sujets suivants :

  • Accès à des services d’abattage permettant la commercialisation à proximité des lieux d’élevage
  • Reconnaissance de la mise en marché collective dans le secteur forestier
  • Protection de 5 000 ha de forêt publique en Estrie pour préserver le potentiel acéricole
  • Respect des décisions de la CPTAQ par le gouvernement
  • Levée du moratoire désuet sur la culture des terres en friche
  • Ajustement par production et par région des programmes de gestion des risques d’entreprises
  • Valeur des terres

En plus des enjeux nationaux identifiés par l’UPA, la Fédération de l’UPA-Estrie a publié les détails des enjeux régionaux ayant des impacts directs sur l’agriculture et la foresterie privée estrienne à l’attention des personnes candidates à l’élection québécoise du 3 octobre 2022.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

Ce qui a retenu l’attention

Cet exercice sert à expliquer les enjeux souvent mal connus du grand public et, donc, de la plupart des candidats. Nous avons pu noter une très grande disparité des connaissances entre les personnes rencontrées. Nous sommes donc satisfaits d’avoir eu l’occasion de mettre en lumière ce qui inquiète les producteurs et les productrices de l’Estrie en 2022.

Pour en savoir plus, sur les positions de l’UPA, vous-pouvez lire ces articles du Val-Ouest :

La Fédération de l’UPA-Estrie échange avec les candidats de la région

Élections 2022 : protéger encore plus notre garde-manger

Élections québécoises, agriculture et foresterie : il faut avoir de l’ambition!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...