Le Val-Ouest

La résilience

S’il y a des choses difficiles à changer dans la vie, ce sont les traditions. Qu’on les aime ou non. Et ces traditions sont souvent associées à des événements : Noël, le jour de l’An, la Saint-Valentin, Pâques, etc. Or, en 2020, la vie est bousculée et bouscule nos traditions. Cette année, plusieurs vivent un stress accru. À la longue, ce stress peut devenir difficile à gérer.

Méthode « CINÉ »

La Dre Sonia Lupien, fondatrice et directrice scientifique du Centre d’Études sur le stress humain, propose la méthode « CINÉ » pour décortiquer le stress.

●        C = perte de Contrôle
●        I = Imprévisibilité
●        N = Nouveau
●        É = menace pour l’Égo

En 2020, les trois premières lettres du CINÉ sont rencontrées. Et même la quatrième lettre pour certaines personnes. Pas étonnant qu’on soit stressé. Mais déjà, d’en prendre conscience et d’identifier les raisons nous aident à diminuer le stress.

Faire preuve de résilience

Une fois qu’on a identifié les raisons de notre stress, l’étape suivante est d’apprendre à faire preuve de résilience. Cette année, je m’adapte aux contraintes, je fais preuve de résilience. Je n’irai pas chez tante Loulou le 25 décembre, je ne recevrai pas ma famille le 1er janvier. Cette année, je vois les gens qui font partie de ma bulle immédiate, une bulle restreinte. Et, comme je n’ai pas le contrôle sur la situation, je prends le contrôle sur les activités que je pourrai faire. Je réfléchis à mes traditions et je réalise que ce que j’aime des traditions du temps des Fêtes, c’est le partage. Partager la bouffe, les rires, le chant, la danse…

Comme les contacts humains sont plus difficiles cette année, pourquoi ne pas se partager entre collègues, entre amis ou avec les membres de la famille ce que nous ferons dans le temps des Fêtes? Ce partage pourrait aussi donner des idées à nos proches et nous mettre dans un bel état d’esprit.

Pour ma part, je vous partage, en primeur, ce que je ferai dans le temps des Fêtes pour profiter de la vie malgré l’absence de la famille : relaxer dans un bain avec un livre (je lis David Foenkinos en ce moment, quel grand écrivain!) et enfiler ensuite mon plus beau pyjama (je suis fan du pyjama) avant de préparer une super bouffe à partager avec les gens qui font partie de ma bulle restreinte. Et s’il y a de la neige, c’est clair que je vais aller jouer dehors et profiter de cette lumière exceptionnelle d’hiver. Je change la tradition, je m’adapte à ce que la vie me présente et je vois les éléments positifs de la situation actuelle.

Sur ce, je vous souhaite un bon mois de décembre, un bon temps des Fêtes et un bon début d’année 2021. Je vous laisse sur un court extrait de chanson « C’est la vie », de Bobby Bazini, qui résonne pour moi en ce moment :

« C’est la vie. Sometimes, you gotta let things be. » Bobby Bazini.

Josée Fontaine

Josée Fontaine travaille en gestion au gouvernement fédéral depuis plus de 28 ans et combine depuis 3 ans sa passion pour les gens et sa passion pour les animaux en exploitant une fermette à Cleveland.

Un avis au sujet de « La résilience »

  1. Bienvenue Josée et merci de nous partager ta sérénité !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi