Le Val-Ouest

Une occasion unique de forger l’identité de notre nouvelle région

La semaine dernière s’est effectué l’intégration définitive des MRC de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska en Estrie. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’avenir de notre région. En plus de partager une identité et une histoire commune, nos neuf territoires sont désormais unis au sein de la même entité administrative.

Nous apprenions également que dans les prochains mois, les Estriens et les Estriennes seront consultés sur le futur nom de notre région aux frontières nouvellement élargies.

Depuis 40 ans, nous utilisons deux dénominations confuses : les Cantons-de-l’Est pour le tourisme et l’Estrie pour l’administratif. L’occasion est donnée à notre génération de choisir le nom le plus fort et le plus évocateur. Nous nous devons de saisir l’occasion pour s’investir dans cet exercice de façon rigoureuse.

La réflexion doit aller au-delà d’un choix basé sur des préférences émotives. Elle devra aussi porter sur les bénéfices culturels, sociaux et économiques à tirer de notre nom et sur la capacité de générer la fierté des gens d’ici et du Québec. Un changement de dénomination vient certes avec des défis logistiques pour plusieurs organisations régionales, mais il peut également générer de très nombreuses retombées structurantes pour nos villes et nos villages, nos citoyen.es, nos entreprises et nos étudiant.es.

Le 11 octobre 2019, les membres de la Table des MRC de l’Estrie (l’organisme qui assure la concertation régionale et qui regroupe essentiellement les préfets et un maire de chacun des territoires) ont demandé à l’unanimité à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, d’envisager de changer le nom de notre région administrative pour les Cantons-de-l’Est.

Cette position forte avait été assumée puisque plusieurs données d’études démontrent que le nom Cantons-de-l’Est évoque une réaction très positive au sein de la population, qu’il est cohérent avec notre histoire et qu’il favorise davantage l’inclusion sociale et géographique. Je crois sincèrement que c’est celui qui permet le mieux d’illustrer notre caractère distinct et notre territoire unique.

Saisissions cette occasion pour faire un choix qui fait honneur à notre passé tout en étant porteur pour notre avenir. Un choix qui nous permettra, ensemble, de définir notre identité parmi toutes les régions du Québec.

Philippe Pagé
Maire de Saint-Camille
Membre de la Table des MRC de l’Estrie

 

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi
  • Ouvrier principal aux travaux publics – Municipalité Canton de Valcourt

    OUVRIER PRINCIPAL AUX TRAVAUX PUBLICS Poste à temps plein; entrée en poste immédiate Sous la supervision du directeur des Travaux publics du Canton de Valcourt, le ou la titulaire du poste : – réalise tout genre de travaux manuels et utilise divers équipements, outils et matériaux; – réalise des travaux d’entretien et de réparation (réseau
    Le Val-Ouest
  • Inspecteur/Inspectrice des travaux publics – Racine

    Sous la responsabilité de la directrice générale, l’inspecteur/inspectrice des travaux publics effectue les diverses tâches suivantes : Principales responsabilités (résumé) Planifier, superviser, coordonner, entretenir et réparer la voie publique, les espaces publics, trottoirs, ponts, ponceaux ou autres travaux publics en vue d’assurer le fonctionnement efficace de la Municipalité; Effectuer diverses inspections pour la Municipalité; Entretenir
    Le Val-Ouest
  • DIRECTION GÉNÉRALE – Centre d’action bénévole Valcourt et Région

    Un choix de carrière qui permet d’améliorer aujourd’hui, la communauté humaine de demain. C’est une opportunité unique et maintenant accessible, pour la personne qui veut faire rayonner la mission humanitaire d’un organisme comme le nôtre. Assumer la direction générale de notre OBNL c’est avoir le privilège de faire la différence dans nos milieux de vie
    Le Val-Ouest