Le Val-Ouest

Andréanne Larouche repart en tournée virtuelle

Granby, le 14 octobre 2020 – Après trois semaines bien remplies au parlement pour la reprise des travaux, ce fut une semaine sous le signe du communautaire pour Andréanne Larouche. En effet, en plus d’une rencontre avec des membres de la Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska, la députée de Shefford a tenu une réunion sur le logement social avec des organismes intéressés par la question et Denis Trudel, député de Longueuil–Saint-Hubert et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Solidarité sociale.

« J’en avais fait une priorité lors de ma dernière campagne et je demeure consciente des problèmes existants dans l’ensemble de la circonscription de Shefford. Que ce soit pour les jeunes familles, pour les aînés ou pour les travailleurs, la crise de la COVID-19 n’a fait qu’exacerber la situation et le manque de logements sociaux, abordables ou communautaires », explique Andréanne.

Elle rappelle toutefois que d’autres questions ont été abordées lors de la rencontre virtuelle : entre autres, la problématique du transport collectif interurbain en région, de l’accessibilité à la propriété ainsi que de l’adaptabilité de certains logements pour tenir compte de la population vieillissante de la région. La députée de Shefford tient à souligner des projets comme celui de la construction de 90 logements sociaux à Granby tel que discuté avec l’OMH Haute-Yamaska, un projet pilote pour une coopérative d’aînés par la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie, un projet de la CDC Haut-Richelieu-Rouville d’une ressource 24/7 sur le territoire Richelieu-Rouville pour les personnes en situation d’itinérance, etc.

« Ce qu’on peut voir, à la lumière de cette rencontre, c’est qu’il y a, en plus d’un aspect national, un aspect régional à la crise du logement qui nous touche. Dans sa généralité, le problème majeur de l’entente qui vient d’être signée entre le Québec et Ottawa, c’est que le nombre de logements prévus sur 10 ans équivaut à ce qu’on devrait faire en une seule année. De plus, certains logements sont mal ciblés. C’est d’ailleurs le cas à Valcourt où le maire nous apprenait qu’il y a trop de logements sociaux alors que, dans les villes voisines, on en observe un manque criant. Les stratégies sont donc à la fois mal adaptées pour les régions et mal financées », a affirmé monsieur Trudel.

Réélue vice-présidente au Comité permanent de la condition féminine

Malgré la semaine de relâche parlementaire, madame Larouche a participé virtuellement à la reprise des travaux parlementaires. « C’est avec un grand plaisir que j’ai été réélue vice-présidente de ce comité. Une des premières motions que je souhaite déposer concerne la reprise de l’étude des impacts particuliers de la COVID-19 sur les femmes qui a été arrêtée par la prorogation du parlement en août dernier », conclut Andréanne Larouche.

-30-

Source :

Samra Grahic

Responsable des communications

Bureau de la députée de Shefford

450 378 3221

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi
  • Ouvrier principal aux travaux publics – Municipalité Canton de Valcourt

    OUVRIER PRINCIPAL AUX TRAVAUX PUBLICS Poste à temps plein; entrée en poste immédiate Sous la supervision du directeur des Travaux publics du Canton de Valcourt, le ou la titulaire du poste : – réalise tout genre de travaux manuels et utilise divers équipements, outils et matériaux; – réalise des travaux d’entretien et de réparation (réseau
    Le Val-Ouest
  • Inspecteur/Inspectrice des travaux publics – Racine

    Sous la responsabilité de la directrice générale, l’inspecteur/inspectrice des travaux publics effectue les diverses tâches suivantes : Principales responsabilités (résumé) Planifier, superviser, coordonner, entretenir et réparer la voie publique, les espaces publics, trottoirs, ponts, ponceaux ou autres travaux publics en vue d’assurer le fonctionnement efficace de la Municipalité; Effectuer diverses inspections pour la Municipalité; Entretenir
    Le Val-Ouest
  • DIRECTION GÉNÉRALE – Centre d’action bénévole Valcourt et Région

    Un choix de carrière qui permet d’améliorer aujourd’hui, la communauté humaine de demain. C’est une opportunité unique et maintenant accessible, pour la personne qui veut faire rayonner la mission humanitaire d’un organisme comme le nôtre. Assumer la direction générale de notre OBNL c’est avoir le privilège de faire la différence dans nos milieux de vie
    Le Val-Ouest