Le Val-Ouest

Andréanne Larouche repart en tournée virtuelle

Granby, le 14 octobre 2020 – Après trois semaines bien remplies au parlement pour la reprise des travaux, ce fut une semaine sous le signe du communautaire pour Andréanne Larouche. En effet, en plus d’une rencontre avec des membres de la Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska, la députée de Shefford a tenu une réunion sur le logement social avec des organismes intéressés par la question et Denis Trudel, député de Longueuil–Saint-Hubert et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Solidarité sociale.

« J’en avais fait une priorité lors de ma dernière campagne et je demeure consciente des problèmes existants dans l’ensemble de la circonscription de Shefford. Que ce soit pour les jeunes familles, pour les aînés ou pour les travailleurs, la crise de la COVID-19 n’a fait qu’exacerber la situation et le manque de logements sociaux, abordables ou communautaires », explique Andréanne.

Elle rappelle toutefois que d’autres questions ont été abordées lors de la rencontre virtuelle : entre autres, la problématique du transport collectif interurbain en région, de l’accessibilité à la propriété ainsi que de l’adaptabilité de certains logements pour tenir compte de la population vieillissante de la région. La députée de Shefford tient à souligner des projets comme celui de la construction de 90 logements sociaux à Granby tel que discuté avec l’OMH Haute-Yamaska, un projet pilote pour une coopérative d’aînés par la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie, un projet de la CDC Haut-Richelieu-Rouville d’une ressource 24/7 sur le territoire Richelieu-Rouville pour les personnes en situation d’itinérance, etc.

« Ce qu’on peut voir, à la lumière de cette rencontre, c’est qu’il y a, en plus d’un aspect national, un aspect régional à la crise du logement qui nous touche. Dans sa généralité, le problème majeur de l’entente qui vient d’être signée entre le Québec et Ottawa, c’est que le nombre de logements prévus sur 10 ans équivaut à ce qu’on devrait faire en une seule année. De plus, certains logements sont mal ciblés. C’est d’ailleurs le cas à Valcourt où le maire nous apprenait qu’il y a trop de logements sociaux alors que, dans les villes voisines, on en observe un manque criant. Les stratégies sont donc à la fois mal adaptées pour les régions et mal financées », a affirmé monsieur Trudel.

Réélue vice-présidente au Comité permanent de la condition féminine

Malgré la semaine de relâche parlementaire, madame Larouche a participé virtuellement à la reprise des travaux parlementaires. « C’est avec un grand plaisir que j’ai été réélue vice-présidente de ce comité. Une des premières motions que je souhaite déposer concerne la reprise de l’étude des impacts particuliers de la COVID-19 sur les femmes qui a été arrêtée par la prorogation du parlement en août dernier », conclut Andréanne Larouche.

-30-

Source :

Samra Grahic

Responsable des communications

Bureau de la députée de Shefford

450 378 3221

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...

Offre d’emploi
  • Directeur des travaux publics – Canton de Valcourt

    Offre d’emploi Directeur des travaux publics, Canton de Valcourt La municipalité du Canton de Valcourt est à la recherche d’un directeur des Travaux publics. Le directeur des Travaux publics planifie, organise, dirige et contrôle l’ensemble des activités relevant des travaux publics (voirie et autres infrastructures municipales) de quatre municipalités, soit Bonsecours, Canton de Valcourt, Lawrenceville
    Le Val-Ouest
  • Préposé(e) à l’entretien – OMH du Val-Saint-François

    RESPONSABILITÉS Vous accomplirez un ensemble de tâches d’entretien, de réparations et de nettoyage des biens meubles et immeubles, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Vous serez responsable de rapporter tous les bris et toutes les anomalies qui doivent être réparés. Vous vérifierez, inspecterez et verrez au bon fonctionnement des divers équipements. Tout cela, dans un environnement
    Le Val-Ouest
  • POMPIER À TEMPS PARTIEL – R.I.P.I. de Valcourt

    La Régie intermunicipale de protection contre l’incendie de Valcourt est à la recherche de candidat(e) pour combler le poste de pompier. Il s’agit de poste à temps partiel, sur appel. EXIGENCES Être certifié pompier I ou être disposé à réussir la formation obligatoire d’une durée d’environ 255 heures, par les fins de semaine et les
    Le Val-Ouest