Le Val-Ouest

École primaire de l’Arc-en-ciel : début des travaux de rénovation

Le gouvernement du Québec poursuit son objectif de prioriser l’éducation au Québec. C’est pourquoi le député de Richmond, André Bachand, au nom du ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, est fier de lancer officiellement les travaux de rénovation et d’agrandissement de l’école primaire de l’Arc-en-ciel de Saint-François-Xavier-de-Brompton. À cette occasion, il était accompagné de représentants du Centre des services scolaire des Sommets et de la municipalité de Saint-François-Xavier-de-Brompton.

Un montant de près de 14 millions de dollars a déjà été accordé pour la réalisation de ce projet, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2019-2029. Le projet permettra d’améliorer la qualité des infrastructures et faire l’ajout de locaux pour mieux répondre aux besoins d’enseignement.

Des travaux de démolition et de reconstruction partielle des pavillons 1 et 2 de l’école seront réalisés. On procédera notamment à l’ajout de ventilation mécanique dans ces deux pavillons. Il est finalement prévu de construire un gymnase double afin de faciliter la pratique des différentes activités physiques.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

Citations :

« Depuis plusieurs mois, nous poursuivons nos efforts pour offrir de belles écoles adaptées aux besoins des jeunes d’aujourd’hui. Je suis très fier de la réalisation des travaux de rénovation et d’agrandissement de l’école de l’Arc-en-ciel de Saint-François-Xavier-de-Brompton. Je suis confiant que ces travaux permettront de favoriser la persévérance, la réussite et le plein épanouissement de nos élèves. »

Bernard Drainville, ministre de l’Éducation

 « Comme partout en province, le besoin de mise à niveau des infrastructures scolaires de la circonscription de Richmond se fait sentir. Grâce à ce projet, nous permettrons aux enfants de notre région d’avoir accès à un milieu d’apprentissage actuel, stimulant et sécuritaire. Je suis très heureux de ces travaux et je suis confiant que ce projet réjouit également les familles de la communauté. »

André Bachand, député de Richmond

 « Le Centre de services scolaire des Sommets a comme mission d’offrir un service éducatif de qualité à tous les élèves et cela passe, entre autres, par des infrastructures adéquates. Les travaux de rénovation et d’agrandissement de l’école primaire de l’Arc-en-Ciel permettront de mieux répondre aux besoins des élèves et du personnel. Nous sommes heureux de savoir que les enfants pourront bénéficier d’un milieu qui favorise leurs apprentissages et qui participe à leur bien-être. »

 Lisa Rodrigue, directrice générale du Centre de services scolaire des Sommets

« La Municipalité est heureuse que ce projet d’agrandissement se mette en branle d’autant plus que cela fait quelques années que nous savons que le gymnase actuel et certains locaux ne répondent plus aux besoins. Nous demeurons collaboratifs avec le centre de service scolaire et l’école afin de minimiser les impacts qui pourraient être vécus par les élèves, mais aussi par l’ensemble de la population qui utilisait aussi les locaux de l’école. »

Alexandre Roy, Maire suppléant 

Faits saillants :

  • La mesure Ajout d’espace vise les projets de construction, d’agrandissement et de réaménagement d’écoles ainsi que l’acquisition de bâtiments dans le réseau scolaire.
  • Ces investissements sont prévus au Plan québécois des infrastructures.
  • Les travaux devront être réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, la nouvelle génération d’écoles sera adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. Les espaces communs favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arboreront également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.
  • La Société québécoise des infrastructures a été désignée comme gestionnaire du projet.

Liens connexes :

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...