Le Val-Ouest

Votre média hyper local gratuit
Région de Valcourt

Chaîne alimentaire en péril : le premier ministre Justin Trudeau doit intervenir

 

« Les ratés informatiques qu’éprouve Service Canada (SC) depuis plusieurs mois mettent en péril la présence au pays d’une main-d’œuvre essentielle à la sécurité alimentaire des Canadiennes et des Canadiens. Une intervention immédiate de M. Trudeau est requise pour éviter une catastrophe », ont déclaré le président de l’UPA, Marcel Groleau, le président de l’AMPQ, Sylvain Terrault, et le président du conseil d’administration de FERME, Martin Gibouleau.

Des modifications informatiques en août dernier à l’échelle pancanadienne sont à l’origine de délais inacceptables pour obtenir de Service Canada un numéro d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Ce document est requis de chaque employeur pour que ses employés étrangers obtiennent leur permis de travail d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). Ce processus prend habituellement 20 semaines et doit être répété chaque année.

Soyez toujours à l'affût de l'information régionale

Inscrivez-vous à l'infolettre

À ce jour, en raison des problèmes informatiques et malgré plusieurs solutions proposées par les organisations agricoles concernées, plus de 900 demandes d’EIMT (4 000 TET) n’ont toujours pas été traitées. Le nombre de demandes du secteur agricole n’est pas en cause, car il est pratiquement identique à la même période l’an dernier.

Considérant ce retard dans le traitement des dossiers, il est déjà certain que l’arrivée des TET en octobre, novembre et décembre sera retardée. C’est donc toute l’industrie agroalimentaire du pays qui est menacée, incluant la transformation alimentaire qui, comme le secteur agricole, vit une grave pénurie de main-d’œuvre et doit bénéficier à brève échéance d’un accès de 10 à 20 % accru à ces travailleurs.

« La situation actuelle est grave et les conséquences vont bien au-delà de quelques semaines de retard. La capacité de produire des agriculteurs québécois et canadiens, qui est directement liée à la disponibilité de la main-d’œuvre, est en péril », ont conclu Messieurs Groleau, Terrault et Gibouleau.

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...