Le Val-Ouest

Maricourt accueille un nouveau directeur général

Depuis un mois, un nouveau directeur général (DG) administre la municipalité de Maricourt. Francis Larivière occupe désormais le poste auparavant occupé par Nancy Daigle. Qui a choisi d’aller travailler pour la MRC du Val-Saint-François.

Première expérience comme DG

Francis Larivière en est à sa première expérience comme DG. Il travaillait précédemment comme agent de développement économique pour la municipalité de Stratford, dans la MRC du Granit. Il a aussi une expérience dans le privé, à titre de gestionnaire d’usines alimentaires.

« C’est ce que je visais dans la vie »

Il rêve depuis longtemps de devenir DG. « C’est ce que je visais dans la vie. C’est pour ça que je suis allé à l’université faire un baccalauréat en politique appliquée à l’Université de Sherbrooke. Il s’agit d’une transition normale », explique-t-il.

L'Info-Val

Une fois par semaine, nous vous offrons les liens vers nos articles les plus populaires.

« Ça se passe vraiment bien »

Comment vont les choses pour lui, après un mois? « Ça se passe vraiment bien. Je me familiarise tranquillement avec les différents dossiers et je travaille présentement sur des éléments obligatoires du point de vue de la loi. Je prépare aussi le calendrier et le budget de l’an prochain. Car il faut faire un bilan de nos finances à ce temps-ci de l’année. »

Pour se familiariser avec son nouveau poste, Francis Larivière a suivi une formation en comptabilité avec firme Infoteck, responsable des systèmes informatiques de la municipalité. Ainsi que la formation « ABC du DG » offerte par l’Association des directeurs municipaux du Québec (ADMQ).

Comment vont les choses pour Francis Larivière, après un mois? « Ça se passe vraiment bien. Je me familiarise tranquillement avec les différents dossiers.»  (photo : gracieuseté)

Objectif : devenir DG agréé

Francis Larivière ne compte pas en rester là. Il est déjà inscrit à un programme de formation plus long, lui aussi offert par l’ADMQ, pour obtenir une certification à titre de directeur municipal agréé.

Il lorgne aussi pour entreprendre un programme de deuxième cycle à l’université. « Je suis en train d’évaluer mes options. Je ne sais pas encore si je m’en vais en politique appliquée ou en administration. Mais je me garde actif pour avoir le plus de connaissances possibles. »

Atout : connaître les programmes de subventions

Le maire, Jean-Luc Beauchemin, n’a que de bons mots pour la nouvelle recrue. « Il est compétent, efficace et travaillant. Il connaît beaucoup les programmes de subventions des municipalités et des OBNL. Ce qui sera utile autant à la municipalité qu’aux organismes, comme le comité des Loisirs. »

Le maire, Jean-Luc Beauchemin, n’a que de bons mots pour la nouvelle recrue. « Il est compétent, efficace et travaillant. Il connaît beaucoup les programmes de subventions des municipalités et des OBNL,»  (crédit photo : municipalité de Maricourt)

Soutien au développement économique?

Utilisera-t-il à Maricourt son bagage au niveau du développement économique? Francis Larivière n’ose s’avancer. « Les grandes orientations sont définies par le conseil municipal. Je suis quelqu’un qui est près de ce milieu-là. S’il y a des opportunités de développement pour Maricourt et que le conseil veut aller de l’avant, je vais les appuyer et le faire. »

Jean-Luc Beauchemin confirme qu’il souhaite, si c’est possible, utiliser cet atout. Tout en faisant remarquer l’un des défis pour le développement économique de sa municipalité : le manque de terrains disponibles. « Le problème, ici, ce n’est pas de faire rentrer des compagnies à Maricourt. C’est d’avoir du terrain », résume-t-il.

Création d’une page Facebook

Francis Larivière a créé, la semaine dernière, une page Facebook pour la municipalité. Une vitrine qui n’existait pas encore sur ce média social « C’était une demande des élus quand je suis arrivé en poste. C’est là où nous allons partager l’information, dans le futur. Si les gens peuvent s’y abonner, ce serait très apprécié. »

Francis Larivière vient de créer la page Facebook officielle de la municipalité de Maricourt.

« Je suis à la bonne place »

Le nouveau DG se dit bien heureux de sa nouvelle situation.

« Je suis un jeune DG qui vient tout juste d’avoir 30 ans. C’est ce que je voulais faire dans la vie et je suis là pour un bout. Je suis à la bonne place et avec le bon conseil. Pour une belle petite municipalité qui a vraiment un beau potentiel. »

 

À LIRE AUSSI dans Le Val-Ouest

Dossier spécial sur les mouvements de personnel au sein des municipalités de la région :

Municipalités : la charge de travail des DG est-elle trop importante?

L’inspecteur municipal de Sainte-Anne-de-la-Rochelle devient directeur général

Maricourt accueille un nouveau directeur général

Arrivée enthousiaste d’une nouvelle DG à Bonsecours

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle, un événement à faire paraître?

Ayez le réflexe VAL-OUEST

Lire aussi...